Premier Break

Turbo Bust


Les premières 75 minutes de jeu ont été meurtrières: pas moins de 48 joueurs ont été éliminés lors du 10° niveau, le field est donc réduit à 305 têtes.

Koen De Visscher est à la même table que Fabrice Soulier. Le joueur Poker770 est rapidement passé de 22,500 à 35,000 jetons, avant de retomber aux alentours des 30,000, perdant ses blinds et antes. Il faut dire que sa table est relativement violente, et les séquences de relances-3-bet-shove s’enchaînent. Au vu de son maigre capital de jetons, Koen n’a pas de place pour jouer un coup autrement qu’à tapis préflop.

Paco Torres est en compagnie de Max Pescatori et Nasr El Nasr. Il compte actuellement 24,000 jetons, et lui aussi attend son heure. Juste avant la pause, il a sagement jeté une paire de 7 devant l’aggressivité de deux autres joueurs, et grand bien lui en a pris: les deux adversaires sont partis à tapis préflop, l’un possédant une paire de Dames, et l’autre As-Roi.

Lap-Top

L’ordinateur portable n’aura jamais aussi bien porté son nom… Pour une raison mystérieuse, les organisateurs n’avaient visiblement pas prévu que les reporters resteraient en poste jusqu’à la table finale, ils ont donc fermé une des deux salles de presse. Une bonne partie d’entre nous se sont donc retrouvés à errer lamentablement, ordinateur sous le bras, en attendant de trouver un coin où pouvoir travailler… L’irremplaçable Mad Harper a fini par nous dégoter une salle au Grand Hyatt, en attendant que la précédente soit de nouveau mise à disposition.

Pas de logos, une connection internet à la limite du raisonnable et une salle de presse absente…. l’organisation de cet EPT de Berlin laisse franchement à désirer.