Back In Business

Event # 57: $10,000 Main Event – Day 1B

Le jeu a repris depuis moins d’une heure, et nous ne connaissons toujours pas le nombre d’entrants du jour. Les choses deviennent un peu plus sérieuses: les blinds 150-300 permettent de monter des pots sympathiques avant même de voir un flop, et les multi-way pots se rarifient.

Guillaume Darcourt nous a fait un joli come-back: au retour du break, il ne lui restait que 17,000 jetons. Il se trouve en big blind et relance à 1,300, le small-blind -qui avait limpé- ajoute les 1,000 demandés.

Le flop vient A A 4 et la small blind donk-bet 2,500. Guillaume call, et le turn est

La small blind envoie du lourd: 4,800. Le joueur Team770 se contente de call, là encore.

La river est 3 et la small lead encore, à 6,000.   Guillaume envoie tapis pour à peine 2,000 de plus, et son adversaire fold, à la surprise générale. Guillaume montre A 3

Peu après, il gagne une série de petits pots d’affilée, qui lui permettent de monter à 32,000 jetons.

Vanessa me voit arriver près de sa table, et esquisse un geste d’impuissance, les deux mains levées, en haussant les épaules: son stack n’a pas bougé. « Je ne vois aucun jeu pour le moment » me dit-elle.

Michaël Sebban est plutôt mal parti: il ne lui reste plus que 7,000 jetons. « Je me fais martyriser par mon voisin » me confie-t-il en se levant de table. Son voisin, un espèce de bucheron Canadien muni de tatouages Yakuzesques, a tout pour faire peur: la carrure et les jetons. Son poing droit porte l’inscription « Love » tandis que le gauche est tatoué du mot « Vice »

bucheron

Tandis qu’il 3-bet préflop, il manie ses jetons de la main gauche. Juste après que son adversaire ait foldé, il les reprend de la main droite. Tell ?

Mickel est descendu à 7,000 notamment lors d’un set-up: il possède J sur un flop   4 alors que son adversaire (bucheron) possède A

Le coup lui coûte assez cher, et il en perd un autre avec une paire de Dix en main contre une paire de Dames: il check call sur un baby-flop, jusqu’à l’abattage en river.