Turbo-Busted

Event # 51: $ 3,000 Triple Chance No Limit Hold’em – Day 2

Revenons sur la première heure de jeu de ce day 2: tout d’abord, comme prévu, les rythme des éliminations est assez rapide. Selon le tableau de bord de tournoi, 22 joueurs ont été éliminés en soixante minutes.

Micka rencontre deux Rois

Je préfère toujours annoncer la mauvaise nouvelle en premier: Mickaël Sebban fait partie des éliminations précoces. Arrivé avec un tapis de 60,000 jetons, le joueur de la Team770 avait pourtant bon espoir de prolonger son aventure en compagnie de son co-équipier Guillaume Darcourt, mais l’illusion aura été de courte durée. Les mains sont anecdotiques (rassurez-vous, nous allons en parler tout de même), le coeur du problème est ailleurs: Mickaël s’en veut beaucoup, car il avoue lui-même ne pas avoir réuni les conditions nécessaires pour favoriser ses chances de faire un deep run.

Première mauvaise rencontre, grand classique: Aux blinds 600-1,200 ante 100, Mickaël est au bouton et doit faire face à une relance d’un adversaire en milieu de parole. Il soulève alors A K et décide de poser un 3-bet: il avance 7,200 jetons. La réponse ne se fait pas attendre: tapis. Mickaêl fait le call, et se retrouve face à K K

Il n’améliore pas et reste avec 6,000 jetons, qu’il enverra en position UTG quelques mains plus tard. Gavin Griffin se chargera de le payer, avec une paire de Rois en main. Là encore, Mickaël n’améliore pas, et quitte la poker-room.

Gavin Griffin et Mickael Sebban

Je recueille ses impressions quelques minutes plus tard. « C’est dur de redescendre, là » m’avoue-t-il en soufflant. « J’ai vraiment mal joué. ce qui m’a mis dedans, c’est le coup avec la paire de Trois »

Ah bon ? Une paire de 3 ? Raconte !

« Je viens de m’installer à la table, c’est la toute première main distribuée. j’ai encore mon sac, mon IPod dans la main, et en plus je suis crevé: je n’arrive pas à dormir depusi que je suis arrivé. Bref, je suis de big blind, il y a une relance à 3,000, qui est payée, c’est mon tour de parler. En temps normal, j’insta-call pour set-miner: je suis deep, personne ne parle derrière moi, bref je la joue, cette main. Eh bien là, non. je ne réfléchis pas, je jette pour piuvoir tranquillement installer mes petites affaires. Le flop tombe avec un 3, et les deux joueurs se relancent jusqu’à ce qu’un des deux jette sa main. J’aurais pu doubler là-dessus. Cà m’a msi en tilt, et c’est en grande partie pour cela que j’ai fait n’importe quoi avec As-Roi après. »

On te revoit quand ? « Peut-être le $2,500 de samedi, et le main event »

Guillaume Darcourt

Guillaume Darcourt se trouve à la même table que Yann Brosolo, en ce début de day 2. Les choses se sont déroulées de manière plutôt classique pour le joueur 770: arrivé à la table avec 60,000 jetons, il est monté à 73,000 avant de revenir à 60,000, pour finir le level 11 avec 86,000.

Dernier coup en date: il se trouve dans un 4-way pot sur un flop 5 5 A et tout le monde check, jusqu’au bouton qui push 12,500. Guillaume call, les autres foldent.

Guillaume: A K

Adv.: 7 7

Le turn J et la river A confirment l’avantage du français.

A une table voisine, Christophe Benzimra compte 120,000 jetons: une rencontre entre ses As et les Dames de son adversaire lui ont permis de ramasser une brouette de jetons.

Christophe Benzimra

Julien Brécard va bien, même si la photo ci-dessous tenht à prouver le contraire, et a ramassé quelques jetons durant cette première heure de jeu.

Julien Brécard

Les blinds passent à 800-1,600 ante 200.

Maanu