Retour de diner-break

Event # 46: $ 5,000 Pot Limit Omaha Hi Lo – Day 2

le retour de diner-break est dur pour Stephan Gérin. « J’ai spew la moitié de mes jetons en trente minutes » me dit-il alors que je prends note de quelques coups à sa table.

Stephan Gérin

Il perd d’abord un gros coup en raisant hauteur du pot préflop, et se voit payé une fois. Il c-bet le flop, mais se fait contrer et doit jeter sa main, ayant complètement raté le flop, perdant ainsi 12,000 jetons.

Il limpe à plusieurs reprises préflop et doit coucher en cas d’attaque. C’est précisément ce qui arrive quand Andy Black limp en début de parole, imité par 2 joueurs dont Stephan Gérin. Le bouton; relativement actif depuis le début de cette journée, relance à hauteur du pot pour 13,000 jetons. L’action revient sur Andy Black qui fait la call. Stephan hésite longtemps, mais finit par jeter sa main.

Il se lève, un peu agacé. Je lui demande « Tu lui serais revenu dessus, si Andy Black n’avait pas payé ? »

« -C’est certain, il fait n’importe quoi depuis un moment » me répond-il. « Il faut que je trouve un spot pour faire des jetons,ça devient tendu, là »

Juste après, même scénario: Stephan limp de nouveau, à l’instar de deux autres joueurs, et le joueur au bouton (pas le même) envoie une relance à hauteur du pot. Tout le monde fold jusqu’à stephan, qui réfléchit longtemps avant de folder K Q J

« Je ne joue que les combinaisons hautes, je ne veux pas jouer tout mon tournoi là-dessus » a-t-il confié à mon collègue Jooles.

Quand je quitte la table, il lui reste 21,000 jetons, soit 10 big blindes.

A une table voisine, Bruno Fitoussi est toujours en forme avec 150,000 jetons, même s’il a perdu quelques coups.

Deep Run pour Thomas Bichon

Thomas Bichon

Au pied de l’estrade média, se joue le day 2 du tournoi à $1,500 qui a commencé hier. Ils ne sont plus que 116 sur les 3,097 entrants, et Thomas Bichon est bien là, avec un tapis de 200,000 jetons. il est désormais assuré de gagner au minimum $4,348.