Event # 46: $ 5,000 Pot Limit Omaha Hi Lo – Day 1


Stephan Gérin joue aujourd’hui une épreuve d’omaha Hi-Lo à $ 5,000. Du fait du problème de connection, je n’ai pas encore eu le temps de faire un update.

L’épreuve d’Omaha du jour a commencé tard dans l’après-midi, et le field, s’il est restreint pour le moment, est impressionnant : en faisant mon premier tour de reconnaissance dans l’Amazon Room, j’ai croisé Phil Ivey, Greg Raymer et Barry Greenstein à la même table, Jérôme Zerbib et Mike Sexton voisins eux aussi, Andy Black, David Benyamine voisin de Sorel Mizzi, Roland DeWolfe, Mike Matusow et Daniel Negreanu côte-à-côte, Antony Lellouche et Erik Seidel, Dave Colclough, David Williams.

Stephan Gérin

En ce qui concerne la Team770, Stephan Gérin est dans la place : avec sa récente place payée dans le $ 1,500 PLO Hi-Lo, le Marseillais est en confiance.

Chaque joueur commence avec 3,000 jetons effectifs et 3 jetons symboliques, représentant chacun 4,000. Ils peuvent échanger ces jetons symboliques contre des jetons de tournoi à tout moment, un peu comme un rebuy qu’ils auraient déjà payé, dans la limite des quatres premières heures de jeu. Au-delà du temps imparti, ces jetons symboliques sont de toute façon changés contre des vrais, comme un add-on.

Un petit rappel des règles ? Avec plaisir : je me contente de copier-coller celui que j’avais rédigé lors du $ 1,500 PLO Hi-Lo :

Alors, voici les données de base: chaque joueur dispose d’une cave de 1,500 jetons, et de 3 jetons qui symbolisent 1,000 $ chacun, qui peuvent être échangés tout de suite en jetons, ou servir de recave, un peu comme un double-chance. Les rounds sont toujours de 60 minutes, les blinds commencent à 25-25.

Quelqu’un a besoin d’un petit rappel des régles de l’Omaha Hi-Lo ? Parfait, j’allais justement y venir: chaque joueur reçoit 4 cartes, le coup se déroule de la même manière qu’un coup de Hold’em: le croupier dévoile d’abord le flop, puis le turn et enfin la river.

Les enchères à chaque street sont limitées à la hauteur du pot, et à l’abattage, le pot est divisé entre la main la plus forte et la main la plus faible.

Pour constituer sa main, chaque joueur doit utiliser deux de ses cartes fermées, et trois du board.

Exemple:  si le board est K Q J 2

et que votre main est A K 5 8

Vous n’avez pas de quinte flush! Vous n’avez même pas de couleur, d’ailleurs, puisque vous êtes obligé d’utiliser deux cartes fermées et trois du board  pour constituer votre main. Ce que vous avez ici est une quinte hauteur As.

Qu’est ce qu’un low ? Un low est une combinaison basse, appelée « 8 or better » en Omaha hi-lo. Ce qui signifie que la moindre combinaison low doit être égale ou inférieure au 8. L’As compte aussi bien High que Low en Omaha hi-lo.

Tout comme pour le high, vous devez utiliser deux de vos cartes fermées et trois cartes du board pour constituer votre low, ce qui signifie que s’il n’y a pas au moins trois cartes égales ou inférieures au 8 sur le board, il n’y alors pas de low possible (l’As compte en haut comme en bas)

Exemple: le board est  A 5 2 Q

et votre main est K K 3 4

Vous disposez alors d’une wheel (roue) qui vous donne un bas max (A-2-3-4-5) et une quinte pour le haut (A-2-3-4-5)

Dans ce cas précis, si personne n’a de quinte supérieure à la votre, vous gagnez l’intégralité du pot.

Tout de suite, un premier coup : le flop est 9d 7h 3s Qh et un joueur mise 1,000. David Williams envoie son tapis pour 3,700 jetons, et son adversaire call après un temps de réflexion.

Williams retourne Ah 4h 4s Kc pour tirage couleur max et deuxième tirage low

Son adversaire montre 6h 4c 5c 3h pour un « double belly buster » (double tirage quinte par le ventre)

La river 10h amène couleur max à Williams, qui prend l’intégralité du pot.

A la fin de la late registration, nous connaissons enfin le nombre de joueurs précis inscrits dans ce tournoi : 284, ce qui en fait l’un des plus petits fields depuis le début de ces WSOP.

Stephan est plutôt calme en ce début de tournoi, et son stack n’a pas trop bougé : il prend des petits coups de temps en temps, suffisamment pour patienter jusqu’à une grosse rencontre virtuelle, qui lui permettrait de faire fructifier son stack de départ.

Sinon, j’ai aussi croisé Howard Lederer, Robert et Mickael Mizrachi qui se sont probablement enregistrés un peu tard, John Juanda….

Phil Ivey a sauté dans les trois premières heures de jeu, mais comme il ne peut rien faire comme les autres, il a fallu qu’il soit éliminé par une quinte flush.