Première heure de jeu

Allez, il est temps de faire un petit point sur ce gigantesque terrain miné qu’est le Pavilion Room du Rio: près de 2,400 joueurs se sont inscrits aujourd’hui, et comme tout bon donkament qui se respecte, les éliminations s’enchaînent à un rythme effréné.

Limp-call all-in, standart

Même aux blinds 25-25, on voit des moves étranges. Ainsi, Nicolas Duffort me raconte le call à tapis d’un joueur à sa table: « Le mec limp 25, un autre envoie tapis pour 3,000 (!!) et le gars réfléchit deux secondes avant de payer avec… As-7 » Ah oui pas mal, comme ça le ton est donné.

Nicolas Duffort

Ça touche mais ça paye pas

Je n’ai malheureusement pas encore trouvé tout le monde – chacun n’avait pas encore sa place ce matin – mais j’en ai localisé la plus grande partie tout de même. Du côté des qualifiés, ce premier level a été celui de l’observation, d’une manière générale. Les grosses mains ont rapporté un peu à certains, mais ne leur ont pas forcément permis de doubler. Ainsi, Clément « clan76″ Lefebvre, qui s’était déjà qualifié l’année dernière, a eu un beau début de tournoi: « J’ai vu les As, les Rois, les Dames et une paire de Neuf » explique-t-il avec un petit sourire « mais je n’ai pas gagné grand-chose, ma table est plutôt calme. »

Clément aka clan76

« Tu es fou de me dire ça » répond Stephan Gérin, situé à une table voisine. « Ce que tu as vu en 30 minutes, il me faut quatre ans pour le voir… »

Stephan Gérin

First Blood

Michael Maquine aka micka57000 a été éliminé au début du deuxième level: il a perdu la majeure partie de ses jetons avec une paire de Valets en main, dans un family pot.

Michael Maquine aka Micka57000

Le flop vient J 6 4 et le joueur UTG ouvre à 350. Michael raise à 1,200, et un troisième larron envoie tapis pour 3,000. Le joueur UTG call, et Michael call aussi.

Michael retourne J J pour brelan max, UTG montre 9 9 et le troisième montre 4 4

Le turn est innoffensif, mais la river 4 le renvoie dans les cordes en offrant un carré à son adversaire.

Il sera éliminé peu de temps après.

Bondol met la pression

Bondol

Maurice « Bondol » Seck a bien commencé le tournoi: lorsque j’arrive à sa table, je le vois enlever l’écouteur de son oreille, et demander au croupier de lui confirmer que son adversaire a bien relancé. « Oui, oui, affirme le dealer, c’est une relance à 1,000, Monsieur. » « Ok, I’m all-in, annonce le qualifié Poker770″

Le board affiche A 6 3 et son adversaire hésite un instant, mais finit par folder. Bondol gagne un pot confortable.

Un Demi-Junaldo

Julien Riou

Bilan de cette première heure de jeu pour le pro de la Team770: perte sèche de 1,500 jetons, soit la moitié de sa cave de départ. Je n’en sais pas plus pour le moment, mais il semblerait que Junaldo soit décidé à retrouver rapidement son capital de départ, ou quitter la poker-room. A suivre, donc.

Lady, Lady, Lady

Myriam aka cafexxx

Une femme représente fièrement les couleurs de poker770 aujourd’hui: il s’agit de Myriam « cafexxx » Trimaille. « Personne ne parle Français, à ma table » me dit-elle. Je lui explique qu’il est proscrit de parler une autre langue que l’Anglais à la table de poker, de toute façon. « Ah bon, ben je suis mal, alors: je parle pas Anglais. »  Ça ira, va, le langage des jetons est universel.

Manu