Pas d’infos

C’est la bulle, quoi

Les quinze dernières minutes que j’ai passé  dans la poker-room sont à mettre dans la colonne perte sèche: c’est la bulle, et comme toute bulle qui se respecte, on attend. Longtemps. Indéfiniment.

Quelques coups tout de même:

Antoine « solody » Amourette vient de remporter un petit coup fort sympathique, opposé à eric Haïk et Patrick Bruel: sur le flop
J 7 A Solody mise 12,000, payé par Haïk et check-callé par Bruel.

Sur le turn 2 mêm scénario: Antoine envoie un deuxième barrel pour 22,000, et là encore Haïk et et Bruel font le call.

La river tombe K pour un check collégial, et Antoine Amourette l’emporte avec A 9

Commentaire de bruel:« J’ai super mal joué le coup. Si je lui envoie 80,000 au turn, je gagne le pot »

Réponse de Bruno Fitoussi, qui a assisté au coup: « Ah oui, c’est sûr. Il peut pas payer 80,000 avec As-9″

« Ça fait toute la différence »

Le joueur au bouton relance 7,000, Patrick Bruel call depuis le small blind. Les deux joueurs checkent le flop
7 6 2 mais le chanteur-acteur-joueur (c’est bon, vous savez de qui je parle ?) mise un tout petit 6,000 sur le turn
3

Son adversaire insta-fold, et Patrick Bruel se retourne vers une spectatrice, déclarant « Tu vois, ce sont ces coups-là qui font toute la différence. »

Ah bon.