Standard

Manuel Bévand éliminé

Il n’aura survécu que quelques minutes après la reprise: ManuB raise 4,100 préflop, un random papa typique avance alors une grosse pile de jetons roses (jetons de 5,000, NDLR), demandant ainsi le tapis de son adversaire. Ni une ni deux, Manuel Bévand fait le call et montre Q Q

Son adversaire retourne 8 7

Le flop ? 6 9 5 bien sûr. Et le larron de frapper la table en criant « Yes!!! » pour en rajouter un peu.

Le turn  3 et la river A ne changent rien, et Manuel Bévand quitte la poker-room, le teint un peu verdâtre.

Je demande son avis à Guignol, témoin de la scène: « -ça va, t’as pas envie de vomir, après avoir vu ça ? »

« - Ben, ça va, ça ne m’est pas encore arrivé, à moi, me répond-il. Mais apparemment, plus tu as un gros tapis, plus tu chattes. »

En souffrance 

Il y a des moment où rien ne passe: c’est le cas actuellement pour Nicolas Derveaux, qui a perdu quelques dizaines de milliers de jetons depuis la reprise.

Les derniers coups en date ? Un blind battle perdu: Nicolas call les 12,000 demandés par son adversaire sur le board
5 A 5 et muck en voyant A 2 en face.

Juste après, il relance 5,000 depuis le bouton, et se voit payé par Arnaud Mattern depuis la big blind. Les deux joueurs checkent sur
9 A 4

Arnaud Mattern ouvre les hostilités sur le turn 6 et Nicolas Derveaux fold avec un soupir, choisissant de garder au chaud les quelques 50,000 jetons qui lui restent.