« On peut gagner un coup, quand même »

Cette répartie cinglante sort tout droit de la bouche de Régis Burlot: alors que le flop affiche 3-4-5 ce dernier part à tapis, payé par son adversaire. « forceps » retourne une paire de sept, à priori battu par une paire de dix en face.

Le turn 7 lui redonne cependant le sourire. « ça va, ça chatte ici » commente mon collègue Jooles. « On peut gagner un coup, quand même » rétorque Régis.

Juste à sa droite, Julien Riou compte 100,000 jetons. « J’ai perdu un coup bêtement, je me suis un peu enflammé, là. » commente-t-il: Julien envoie 3 barrels avec As-7 en main sur K-9-5-J-K et se voit payé à chaque fois par son adversaire, qui retourne Q-J

Plus loin, Stephan Gérin compte toujours 100,000 jetons.

Mickael Sebban vient de passer à 50,000, après une série de 3-bet all-in. « J’ai trouvé quelques bons spots pour renvoyer tapis sur des LAG, cela aurait été dommage de se priver » me confie-t-il entre deux mains.