Off The Records: une matinée à la neige

Pourquoi ne pas titrer « une matinée au ski » me direz-vous ? Etant donné que j’ai passé beaucoup de temps à manger de la neige, me prendre des boites, me tauler, bref faire preuve d’une évidente constance dans l’art de la chute sur piste, j’ai préféré insister sur la proximité omniprésente dont la neige a fait preuve à mon égard durant ces quelques heures. D’où le titre. Voilà.

Jooles - CP

Jooles du ClubPoker

9h30 ce matin: mon pote Jooles et moi nous retrouvons devant l’Alpine Palace (l’hôtel dans lequel se déroule le tournoi). Direction: le magasin de locations de skis, où nous optons sagement pour des snowblades. « Mais que sont donc les snowblades ? » me demanderont les ignorants, qui dans leur sagesse ultime, ont choisi de se tenir écartés des pistes. Alors voilà:

SNOWBLADE: littéralement « lames à neige » – mais vous en conviendrez, cela ne veut rien dire. Aussi appelées Patinettes, Mini-skis,  ou encore Skis pour Tarlouzes par certains regulars qui se la pètent. Skis de petites tailles,inventés par Salomon en 1997, permettant au skieur occasionnel de pratiquer la descente avec plus de facilité: leur petite taille permet de négocier les virages aisément, même si l’on a tendance à perdre en vitesse et en stabilité.

Manu snowblades

Votre serviteur, juste avant de tenter sa première descente. Et sa première gamelle.

Vous l’aurez compris, vu notre absence de niveau à Jooles et moi, le choix des snowblades paraissait évident.

Une fois le matériel acquis, direction les pistes. L’avantage des mini-skis, c’est qu’on se prend vite pour un champion du monde. Le problème, c’est que se prendre pour un champion du monde n’empêche pas de chuter:

Manu chute

Après quelques descentes, Jooles et moi avons retrouvé Alexis Laipsker, Eric et Matthias, des collègues de PokerActu, à une terrasse, histoire de boire un coup.

Retour sur les pistes, dernière gamelle en ce qui me concerne, avant de rendre le matériel et de se rendre en press-room, pour reprendre le coverage.

Cela aura été court mais bon: en toute honnêteté, je l’aurais eu mauvaise de rentrer à la maison sans avoir pu tester les pistes Autrichiennes.