Long Départ

Il a fallu un bon moment avant que ce quatrième jour de l’EPT Berlin démarre enfin, et qu’on puisse entendre Thomas Kremser lancer l’habituel « shuffle up and deal ». Pourquoi ? Tout bonnement parce que cet EPT manque cruellement de place: les trois tables restantes – dont la table télévisée – sont remisées au fond de la salle, parmi les tables des autres sides-events.

Conséquence directe: on en peut quasiment pas approcher des tables, tous les bloggueurs et les badauds étant agglomérés autour:

d4-debut.jpg

Les trois dernières tables, inaccessbles, situées au fond de la salle…

Les 24 prétendants au titre ont donc repris le jeu aux blinds 12,000-24,000 ante 2,000.