Stephan Gérin éliminé

Stephan Gérin

On le sait, le jour 2 des EPT est celui où le facteur chance prédomine… en raison de l’augmentation des blinds, le tapis moyen perd en profondeur, et la masse des joueurs obligés de tenter des moves hasardeux augmente, ce qui donne une tendance générale qui fait fortement penser à la roulette.. mais il faut en passer par là, et lorsque l’on ne connait pas de réussite dans ces moments-là, on ne va pas loin. C’est le cas de Stephan Gérin, joueur de la Team770, pour qui l’EPT de Berlin s’est brusquement arrêté.

J’arrive à la table alors qu’il est debout, et j’entends qu’il marmonne « C’est pas possible, combien de temps ça va durer ? »
Le regard que me lance Julien Brécard, assis juste à côté, confirme ma première impression: Stephan vient d’être éliminé.

Il me raconte le coup: « Il y a une relance à 3,100 préflop, et j’ouvre Q Q en small blind. Je 3-bet à 8,000, le relanceur initial call. Le flop tombe 4 5 6 et j’ouvre à 14,000 jetons. Le gars envoie son tapis, je call, il retourne A pour tirage couleur. Le turn est A et la river une brique. j’en ai marre. »

Non loin, Ben pollak est toujours en forme avec 75,000 – la moyenne – et Aurélien Guiglini compte 45,000.