EPT Prague sponsorisé par Pokerstars: La Finale

Hier à la même heure, ils étaient 24 à prendre leurs places dans la poker-room. Parmi eux, 7 français, ce qui laissait espérer une table finale bourrée de « froggies »: eh bien non. Certains ont joué de malchance, d’autres ont fait des erreurs, en bref la journée d’hier a été plus que mouvementée, bourrée de rebondissements, de joies et de déceptions.

Et effectivement, la table finale que nous allons suivre aujourd’huine risque pas de manquer d’intérêt, ni d’action.
Voici les joueurs:

Siège 1: Anthony Roux, France – 2,839,000 jetons

Anthony Roux

A 26 ans, Anthony fait partie des joueurs high-stakes les plus respectés du circuit français. L’année 2009 est résolument son année, avec une table finale aux WSOP et une aux WSOPE. Il commence cette table finale EPT dans le top 3, et même si sa position à la table n’est pas la meilleur qui soit – Stefan Mattsson est juste à sa gauche – il faudra résolument compter avec lui lors de cette finale.

Siège 2: Stefan Mattsson, Suède – 3,553,000

Stefan Mattsson

Probablement l’un des plus dangereux aujourd’hui. Certes, le Suèdois a rencontré deux situations profitables la veille – à deux reprises il gagne AQ contre AK en touchant une Dame – mais il reste le plus gros gagnant de cette table: avec 800,000 $ de gains en tournoi, Stefan Mattsson, qui se voit avant tout comme un cash-gamer, est fermement décidé à aller au bout. Sa plus belle performance en tournoi majeur reste une deuxième place lors du WPR de Barcelone en 2008.

Siège 3: Larry Ryan, Irlande – 1,338,000 jetons

Larry s’est qualifié online. Ce regular des tournois Irlandais n’a jamais signé de performance hors de son pays, et est d’ores et déjà qualifié pour le PCA, qui se déroulera début janvier aux Bahamas.

Siège 4: Gustav Ekerot, Suède – 502,000 jetons

A 22 ans, Gustav vit à Stockholm, où il vit désormais du poker, en jouant des tournois Multi Tables online. Sa plus grosse performance du moment: deuxième au MasterClassics Amsterdam en 2008 (430,000 €)
Short stack de la table, il va devoir bouger très rapidement s’il veut se donner un peu d’air.

Siège 5: Sven Eichelbaum, Allemagne – 658,000 jetons

Cette table finale est la première grosse performance de cet Allemand de 32 ans, qui joue au poker depuis trois ans. Short stack, il y a des chances qu’il bouge rapidement lui aussi.

Siège 6: Jan Skampa, République Tchèque – 3,985,000 jetons

Jan Skampa

En ce qui concerne jan Skampa, il a d’ores et déjà battu un record: le seul fait d’arriver en table finale deux fois de suite lors de deux EPT qui se suivent, n’était encore jamais arrivé. Pour mémoire, Jan Skampa a fini 4ème lors du tout récent EPT de Vilamoura. Il a démontrélors des quatre derniers jours à quel point il allait falloir compter avec lui dans la compétition. Jan arrive à la table en position de chip leader.

Siège 7: Eyal Avitan, Israel – 2,627,000 jetons

Eyal Avitan a été chip leader durant une bonne partie de la jounée d’hier, éliminant plusieurs joueurs tour à tour, avant de perdre sa situation au profit de Jan Skampa. Cet Israelien de 34 ans joue assez peu de tournois live, mais a déjà quelques résultats, notamment dans des side-event. Anecdote: à la fin du day 1B, Eyal comptait alors 34,000 jetons, et s’est précipité pour jouer un side-event à 300 €. Il a fini deuxième pour un gain de 9,000 €, et est revenu quelques heures plus tard pour jouer son day 2 du main event. Un mordu, quoi.

Siège 8: Luca Pagano, Italie – 2,119,000 jetons

Luca Pagano

Luca signe ici sa sixième table finale en EPT, et son treizième cash out.  A 31 ans, l’Italien fera tout ce qu’il peut pourne plus être seulement un finaliste, mais bien vainqueur de l’étape. Son meilleur résultat actuel est une 6ème place lors de l’EPT Monte Carlo, pour un gain de 337,000 €.