87 joueurs

Les blinds sont toujours 2,000-4,000 et l’action se ralentit, à l’approche de la bulle.

Up And Down

Guillaume Darcourt

Guillaume compte environ 200,000 jetons: il a gagné un pot lui permettant de monter à 250,000 en misant 13,000 sur un flop 7 3 Q
Son adversaire fold, et Guillaume ramasse un pot de 43,000.

Un peu plus tard, il perdra une confrontation face à Nicolas Levi. Levi raise 10,500 UTG (Under The Gun) et Guillaume Darcourt call au bouton. Kristoffer Edberg, pour une fois, décline l’invitation en small blind.

Le flop vient 2 Q K et Nicolas Levi c-bet 14,500. Dacrcourt réfléchit un moment, tripote un peu ses jetons, et 3-bet à 34,000. C’est au tour de Levi de prendre le temps de la réflexion, mais décide finalement de ne pas se laisser impressionner: il envoie une nouvelle torpille de 65,000.

Guillaume sourit, parle un peu à son compatriote, et finit par jeter sa main, restant avec 200,000 jetons.
Nicolas Levi compte 180,000.

Anthony: c’est l’embellie

Anthony Roux

Anthony Roux a commencé sa journée avec 243,800 jetons, et compte actuellement un gros 470,000 jetons. Le secret de cette réussite ? Deux coups remportés, assortis de pots énormes. Je n’ai malheureusement pas vu le premier, mais il est monté à 360,000 avec As-Deux en main, probablement avec double-paire floppée selon mes sources. A vérifier.

Le deuxième coup lui permet de passer à 470,000: le board est 2 4 9 J 4 pour un pot de 160,000 jetons.

Anthony mise 52,000 et Evgeniy Zaytsev se tâte un peu avant de folder.

Pendant ce temps-là, la table 12 est cassée, et un autre Antony, Lellouche celui-là, prend sa nouvelle place, aux côtés de Manuel Bevand.

Chicken Cup

Incompréhensible: Peter Zamiska est UTG, et propriétaire d’un short stack d’environ 50,000 chips. Il choisit de limper, et la parole arrive à Luca Pagano en milieu de parole, qui avance un beau 19,000 sur le tapis. Tout le monde passe, etl’action revient à Zamiska, qui se prend la tête dans les mains, rêvant probablement à un monde meilleur, dans lequel les barres de fer ne relancent pas les short-stacks qui ont limpé UTG.

Soudain, le temps s’arrête. L’action est figée, tout le monde attend que Zamiska se décide, mais ce dernier semble bloqué en mode « off ».

Un autre short stack, l’anglais Javed Abrahams, finit par demander la clock, laissant donc une minute à Zamiska pour prendre une décision. « J’ai 40,000, se justifie le Grand-Breton, je ne peux pas me permettre d’attendre qu’il se réveille »

Zamiska finit par jeter son jeu, montrant K Q

Consternation.

Edberg a foldé une main

Le fait est assez rare pour être signalé, signalons-le donc: Tero Huttala, Finlandais de son état, relance à 11,000 préflop, et Guillaume Darcourt fold en small blind. Krostoffer Edberg est en grosse blind, et est fermement décidé à ne pas se laisser faire: il relance donc à 29,000.
L’action revient à Huttala, qui avance une pile de jetons de 5,000, pour un total de 71,000. OOoops. Edberg prend l’option raisonnable et fold.