Heads Up par équipe: les premiers matchs pour la Team770

Nous assistons d’entrée à de belles rencontres.

Perrault-Guiglini: Blitz-Krieg

La palme du match le plus rapide revient à la rencontre Perrault-Guiglini, qui aura duré un peu plus de vingt minutes.

Perrault-Guiglini

La rencontre fatale se déroule aux blinds 75-150.
Sur le flop 8 K 9 les deux joueurs se retrouvent à tapis, et c’est l’heure du show-down.

Pascal Perrault: K 9 pour deux paires max
Aurélien Guiglini: 9 8 pour deux paires en-dessous. Un set-up horrible en heads-up.

La turn est 5 et la river K
Pascal Perrault, qui avait déjà grindé Aurélien Guiglini, gagne donc son premier match.

Guillaume Darcourt vs Matthias Demeulder: 1-0

Darcourt- Demeulder

Guillaume Darcourt gagne également son premier match contre Matthias Demeulder, membre de l’équipe « Belgium Genuises »

Guillaume donnera rapidement le rythme de cette rencontre en remportant le premier gros coup de la rencontre: le pot compte 6,200 jetons sur un board
4 8 9 9 2 et Guillaume mise 2,550 jetons. Matthias a l’air tenté par un call, mais finit par fold sa main. Guillaume montre un 2

Plus tard, aux blinds 100-200, Guillaume reprend un gors coup alors que son adversaire a remplumé son stack: Guillaume envoie tapis sur le turn, Matthias insta-fold et Guillaume montre K K

Il reste 3,000 jetons à Matthias, qui entre en session all-in durant trois mains d’affilée.

La main finale arrive aux blinds 150-300: Guillaume call le tapis de Matthias préflop.

Guillaume Dracourt: A J

Matthias Demeulder: K

Le board 7 5 J 6 apporte la victoire à Guillaume Darcourt.

Darcourt

Jamel Maistriaux perd son premier match

« Il est imbluffable, ce type »  me dit Jamel quand j’arrive à sa table. Le membre de la Team770 se bat contre Bert van Doesburg, membre de l’équipe Netherlands.

Jamel et Stephan assis cote à cote pour leur premier match

Jamel et Stephan disputent leur premier match sur la même table

Jamel va rapidement perdre la moitié de son stack au début de ce match, son adversaire ne laisse visiblement pas impressionner par l’aggressivité du Belge, et son mode « calling station » est plutôt payant.

Jamel va vite rattraper son retard en doublant avec K K contre 7 7

Le board 2 2 6 3 Q permet à Jamel de revenir à son stack de départ.

Par la suite, Jamel va rapidement descendre à 8,000 jetons, pour doubler lors d’un coup qui aurait pu mettre fin à son match de manière prématurée: Bert Van Doesburg attaque 1,350 préflop, et Jamel envoie les 8,000 qui lui restent au milieu.

Son adversaire tank un moment et fait un call osé avec A 8

Jamel n’a que 6 4 à lui opposer, mais touchera finalement un 4 miraculeux en river, qui le fait passer à 16,000 jetons, contre 4,000 chez son adversaire.

Bert Van Doesburg doublera quelques mains plus tard avec, et le match s’équilibre de nouveau.

Les blinds passent à 200-400 et Jamel call la relance à tapis de son adversaire, et retourne A 6

Bert est loin devant avec A K et remporte le coup. Jamel reste avec 3,000 jetons.

Le coup décisif arrive peu après: Jamel Maistriaux envoie son petit tapis avec
J 7 et Bert fait le call avec A 4

Le board K 6 2 7 A met fin au premier match de Jamel Maistriaux, sur une défaite.

 

Stephan Gérin – Vincent Gabel: la guerre des tranchées

Gerin-Gabel

A l’inverse du match Perrault-Guiglini, celui-ci mérite la palme de la partie la plus longue.

Stephan perd ce match contre Vincent Gabel, de l’équipe « Belgium genuises » après près de deux heures de bagarre. Les forces auront été relativement équilibrées au début, mais après deux niveaux, Vincent Gabel marquera clairement l’avantage. Stephan résistera vaillament pendant très longtemps, sans jamais toutefois réussir à reprendre la tête.

Il marquera quelques beaux points aux blinds 300-600, en remontant de 4,000 à presque 8,000, en gagnant des pots préflop.

Le coup fatal arrive à la fin du niveau 400-800: Vincent gabel relance préflop, Stephan envoie son tapis, snap-call chez Gabel.

Stephan Gérin est loin devant avec A Q contre K Q chez Gabel.

Le board 2 2 J K 6 donne malheureusement l’avantage au Belge, qui remporte son premier match contre le membre de la Team770.