Complot

Blinds 75-150, nombre de joueurs inconnu, moyenne inconnue

En me dirigeant vers la table de Mickael Sebban, j’en profite pour bloquer un des organisateurs du tournoi dans un coin:

« On ne voit pas le nombre de joueurs inscrits sur le tableau, vous avez une idée de combien ils sont »

« Dès que les inscriptions seront fermées, nous vous donnerons cette information » me répond-il.

J’insiste un peu: « Mais d’habitude, on voit le nombre d’inscrits dès le début, et puis on nous confirme le nombre après. Vous ne pouvez vraiment pas me donner une vague idée du nombre d’inscrits pour le moment ? »

« Dès que les inscriptions seront fermées, nous vous donnerons cette information » me répond-il.

Bon, ok. Encore un robot.

Mickael Sebban

Pendant ce temps-là, Mickaël Sebban prend l’initiative sur un flop 2 9 5 et envoie 600 depuis le bouton, dans un pot de 1,400. Son adversaire check-call depuis le cut-off.

Les deux joueurs checkent le turn :6

La river est 4 et le cut-off over-bet à 3,200.  Mickaël call, le voyant sur un arrachage, et retourne A 9

Son adversaire montre J 9 pour flush touchée au turn, et empoche le pot.

« Tous les flop sont contre moi, depuis le début du tournoi » me dit-il en scouant la tête, développant ainsi une intéressante nouvelle théorie du complot. Il compte 20,000 jetons.

A la table de la mort qui tue – comprendre: la table de Nicolas Duffort, avec Peter Eastgate, Dario Minieri, Julien Brécard, Vanessa Rousso – Dario Minieri parle beaucoup, mais cela ne l’empêche pas d’agir: il a déjà monté 70,000 jetons en deux heures de jeu à peine.