15 minutes avant le dinner-break

Blinds 200-400 ante 50 – 103 joueurs sur 162 – average 31,500

Pascal Perrault est monté à 47,000 jetons. A sa table, Joel Benzinou double son stack contre Aurélien Guiglini:

Joel envoie tapis pour 7,000 jetons préflop, et Aurélien call avec A J

Joel retourne 4 4

Le board 2 2 7 6 Q permet à Joel de passer à 14,000.

Joel Benzinou

Joel Benzinou a hérité du chapeau de Nicolas Levi

De l’autre côté de la salle, Nicolas Levi prend une bouffée d’air frais: il compte actuellement 18,000 jetons.

« Une heure pour passer de 20,000 à 7,000, 5 heures pour remonter. Sans commentaire » me dit-il, un sourire au coin des lèvres.

img_4965.jpg

Nicolas Levi sans chapeau, c’est comme un jardinier sans rateau, ou un marin sans bateau: il manque quelque chose de crucial

A côté, un pot énorme est en cours: Jean-Paul Pasqualini a une décision difficile à prendre. Le pot contient 40,000 jetons et son adversaire envoie tapis pour 19,000 sur la river 4 5 5 4 5

img_4964.jpg

Pasqualini réfléchit un bon moment et pose la question rituelle: « Si je fold, tu me montres ? » Pas de réponse. « Je vais peut-être payer pour partager, je suis sûr que tu n’as pas mieux que le board » continue Pasqualini.

« Time » répond son adversaire, demandant la clock. Il reste donc une minute à Pasqualini pour se décider, il redemande à son adversaire s’il lui montrera sa main. « Oui », finit par répondre ce dernier.

Pasqualini passe ses cartes face ouverte: A 2 et son adversaire montre Q Q