Juste avant le break

Simon Rouvière vs Patrick Partouche

Le niveau 50-100 tire à sa fin, et je passe à côté de la table de Simon Rouvière, joueur français du forum Linipok, que j’avais eu le plaisir de rencontrer lors d’un freeroll organisé par Poker770 à Lyon en 2006, il y a deux siècles et demi.

Simon a connu quelques déboires en ce début de day 1, et compte 10,000 jetons. Il est installé à la même table que Patrick Partouche, et au moment où je passe devant lui, je vois ce dernier ouvrir à tapis sur un flop 7 4

Simon n’hésite qu’un instant avant de payer, et retourne Q Q

Patrick Partouche a 5 5

La turn K et la river 9 sont anecdotiques, et Simon double son stack, pour passer à 25,000 jetons.

Simon Rouvière

Dave Colclough à 12,000 jetons

Quelques instants avant le break, le board est 7 6 2 4 5 et le joueur Anglais prend un temps infini (pas tout à fait infini, en fait, mais suffisament pour parcourir Paris-Lyon en tricycle), il prend un temps infini, donc, pour folder sa main sur un bet de 4,300 de son adversaire, alors que le pot continent pas moins de 16,000 jetons. Il redescend à moins de 12,000.

Dave Colclough

Julien Brécard: 15,000

Julien Brécard

Pendant ce temps-là, je recueille les impressions de Julien Brécard: « Heu, ben rien. Va p’t'être falloir que je gagne un pot.«   Julien, qui a longtemps zoné dans les salles de presses en tant que team manager, est désormais passé de l’autre côté du miroir: avec deux excellentes places récentes (97ème au main event des WSOP et 47ème à l’EPT de Londres) l’avenir lui appartient, et je lui souhaite tout le bonheur du monde aux tables.