EPT Londres day 2: ça dégage sec

Je suis persuadé que vous me pardonnerez ce titre un peu cavalier, mais force est de constater qu’il s’agit d’une dure réalité: les joueurs sautent comme du pop-corn, pour reprendre une expression imagée d’une de mes collègues.

Il reste actuellement 198 joueurs sur les 318 partants de cette journée, pour une moyenne de 110,600 jetons.

Un petit tour d’horizon:

Jamel Maistriaux vient de gagner un autre pot confortable:

Jamel Maistriaux

Sur un board 7 A 7 le joueur UTG mise 6,000 dans un pot de 14,000, et Jamel au bouton relance aussitôt à 16,000. Son adversaire hésite un long moment avant de passer son jeu. Ses cartes flashent au moment où il mucke: il avait

K K

Jamel se stabilise donc aux environs de 215,000 jetons.

ManuB: 175,000

ManuB

Annette Obrestad: 70,000 environ

Annette Obrestad

Arnaud Mattern: 147,000

Arnaud Mattern

Roger Hairabedian vient de perdre un gros coup. Il relance 5,100 en début de parole et se voit payé par Alex Roumeliotis au cut-off, qui est l’heureux propriétaire d’un gros stack (170,000 à vue de nez).

Le flop vient 5 2 8 et le français envoie 12,000, insta-call chez Roumeliotis.

Sur le turn K les deux joueurs checkent. La river 6 entraîne un nouveau check chez Roger Hairabedian, et Alex Roumeliotis mise un énorme 23,500. Roger hésite un long moment et fold, restant avec 68,000 jetons.

Roger Hairabedian

Pendant ce temps-là, Julien Brécard compte 195,000 jetons, en plein massage:

Julien Brécard