Côté Boucherie, ça va, merci

100_8669.jpg

Comme prévu, le tournoi féminin est un exemple de crap-shoot: les blinds sont 200-400 et les jetons volent dans les airs, dans le sens où il y a au moins une joueuse à tapis à chaque main distribuée. Même un sniper serbo-croate ne se sentirait pas à son aise.

Caroline en a fait les frais la première: propriétaire d’un short stack, elle se trouve forcée à bouger rapidement, et envoie les 500 qui lui restent avec K J

Elle est payée par 5 5 qui tient, et je la retrouve en train de noyer son chagrin dans une assiette de Pennes Carbonara.

Elodie double avec contre A Q sur un board

Q 2 2 7

Elle est éliminée peu de temps après par Sandrine. Tous les jetons sont au milieu préflop:

Sandrine J J

Elodie A Q

Board: K 5 4 4 8

Sandrine passe ainsi à 4,100 jetons.

Peu de temps après, Sandrine arrive en salle de presse, éliminée également.

Elle s’est retrouvée à tapis préflop avec 2 autres de ses adversaires:

Sandrine A K

Adv. 1: 3 3

Adv. 2: A

Un 10 au board permet à l’adversaire n° 1 (s’cusez la dénomination pour le moins réductrice, mais quand on connait pas les noms, ben on connait pas les noms) d’éliminer ses deux concurrentes.