A la queue, comme tout le monde

Level 11 – Blinds 600-1,200 ante 100 – 133 joueurs

Du fait des restrictions imposées, l’accès de la poker-room me rappelle un peu la salle d’attente de la CAF. A une différence près: il n’y a pas de ticket avec votre petit numéro de passage dessus.

Non, là les journalistes font la queue en attendant qu’un de leurs confrères sorte de la poker-room pour pouvoir y entrer à leur tour, pour les 5 minutes imparties… Pour un peu, on s’attendrait à franchir une ceinture « Crime Scene, Do Not Cross » tout en enjambant l’agent Gressom collectant l’ADN d’un journaliste resquilleur dans une de ces petites pipettes miraculeuses.

L’aspect cocasse de l’histoire est que si jamais il ne se passe RIEN lors de vos 5 minutes à vous (et à personne d’autre), eh bien vous n’aurez rien à raconter…Or par une coïncidence amusante, il ne s’est rien passé passé pendant mes 5 minutes à moi.

Cependant, j’ai pu voir (de loin) Nicolas Levi doubler son tapis de 14,000 jetons face à l’Italien Pescatori.

Levi: A 4

Pescatori: A

Le français touchera son 4 en turn, pour passer à 28,000.

Pascal Perrault(team770), situé juste à sa gauche, a grapillé quelques jetons et est passé à 45,000.

Arnaud Mattern, également à la même table, a passé la barre des 100,000 jetons (120,000 selon mon collègue Benjo)

A qui est ce chapeau ?

Désolé pour la mauvaise qualité de la photo, mais à votre avis, akidonc Pascal Perrault a-t-il emprunté ce chapeau ?