ITM – 6

18h – 42 joueurs – blinds 1,200-2,400 ante 300 – Moyenne 172 k

« No Medias Allowed, Only ESPN Please »

On s’y attendait, ça devait arriver. vous en réviez, ESPN l’a fait.

Les cinq dernières tables sont désormais concentrées dans l’espace de tournage de la chaîne sportive ESPN, ce qui condamne tous les autres journalistes à suivre l’action de loin, au même titre que les spectateurs. Heureusement les écrans de retransmission nous permettent de voir les flops, mais un téléobjectif est désormais nécessaire pour prendre la moindre photo (qu’est ce que j’ai bien pu faire du mien ?) et il est impossible de distinguer les mises effectuées lors des coups importants.

DevilFish a les nuts

Dave « DevilFish » Ulliot envoie tous ses jetons au milieu avec A A

et se retrouve payé par Brian Johnson avec A K

Le board laisse l’avantage à DevilFish qui double.

 Boatman à coulé

Dans la foulée, le joueur de la Hendon Mob Ross Boatman envoie tapis avec A J suite à une relance de John Juanda.

Celui-ci s’empresse de payer avec Q Q

Le board n’apporte rien à Boatman qui saute en 42ème position.

Pendant ce temps-là, du côté de chez Daniel…

A la table de Negreanu, notre français Philippe Rouas s’accroche. Il rentre dans beaucoup de coup, gagne des pots moyens (mais à ces limites là, tout pot moyen parait énorme) et est repassé à hauteur de la moyenne lors de la dernière heure.

Il se retrouve fréquemment face à Negreanu, et plus récemment face à Matusow, qui lui ont tous les deux concédé quelques pots.