19 avril 2008: Premier tournoi 2008 des associations

Tout juste revenu de l’EPT de Monte-Carlo, me revoilà reparti en mission, accompagné de CharlyPSG: l’association YODALX POKER CLUB, située à Creil (près de Paris), organise un tournoi pour ses adhérents, et Poker770 parraine ce tournoi. Comment ? En offrant un Ipod Touch au gagnant, ainsi que des t-shirts, casquettes, posters, et en organisant une couverture photos et vidéo digne d’un coverage EPT. Nous arrivons à Creil vers 13h, et nous nous faisons radioguider jusqu’à la salle polyvalente qui sera pour quelques heures le fief de 69 joueurs, devenant pour certains une bad beat zone. Cette salle verra certains joueurs exploser en vol, entendra les applaudissements et les cris de frustration, mais aussi les explosions de joie, de colère parfois, et dans l’ensemble goutera à la bonne ambiance qui est de mise lors de ce genre d’évènement.

00313.jpg0079.jpg

15h40: Avec un peu de retard, le tournoi organisé par l’association YODALX POKER CLUB de Creil, et parrainé par www.poker770.com, commence enfin: des petits problèmes techniques ont retardé le désormais célèbre Shuffle Up And Deal, que Loic (un des Gentils Organisateurs) prononce avec un soulagement non dissimulé.

Loic organisateur du tournoi

Les 69 joueurs ont pris leurs places, et bientôt les conversations s’éteignent pour laisser place à un seul bruit, assourdissant: celui des jetons de poker qui s’entrechoquent.

La structure du tournoi est magnifique: chacun commence avec un stack de départ de 10,000 jetons, aux blinds 25-50. Cela ne vous rappelle rien ? Eh oui, c’est un copier-coller de la structure des European Poker Tour, qui permet à chaque joueur de commencer avec une belle profondeur de tapis…

0185.jpg 034-1.jpg

Ceci dit, les niveaux de blinds ne dureront pas 60 minutes ici (on n’a pas toute la semaine, non plus) mais 20 mn, ce qui permet de jouer sereinement pendant 90 minutes environ. Après, place au crap-shoot !

Les premiers niveaux voient leurs premiers sortants: Q Q contre

6 7 qui touche quinte au flop

9 8

La turn et la river ne changeront rien, et tout le monde applaudit le premier joueur bust out.

16h40: Premier break

Après une heure de jeu, les belligérants bénéficient d’un bon quart d’heure de pause, lors duquel ils pourront profiter du buffet mis à leur disposition: Coca, Fanta et autres sodas, accompagnés de gâteau au chocolat ou de quatre-quart, au choix.

053.jpg Juste après le break …

Pendant que chacun se restaure, les organisateurs en profitent pour effectuer le premier chip-race: les jetons de 25, qui ne servent plus à rien, sont remplacés par des jetons de 100.

17h: reprise.

Il n’y a eu que 3 éliminations pendant ces 3 premiers niveaux de blinds, c’est donc 66 personnes qui reprennent leurs places aux tables. Les blinds sont désormais 100-200, et chaque coup peut avoir des conséquences catastrophiques. D’ailleurs, quelques instants après la reprise, j’entends des applaudissements: un autre joueur vient d’être éliminé.

Les niveaux de blinds s’enchaînent, comme à leur habitude, et les éliminations également.

18h20: Deuxième break

Les 52 survivants se ruent vers le buffet (ou ce qu’il en reste) pour se désaltérer, profitant de 15 minutes de pause. Là encore un chip-race est effectué: les jetons de 100 sont éliminés, puisque le niveau suivant verra les blinds passer à 500-1,000.

Pendant ce temps-là, certains des joueurs éliminés ont ouvert une table de sit’n go, sûrement un peu frustrés d’être sortis du tournoi aussi tôt dans la journée.

Les écart se creusent entre les tapis, certains chip-leaders commencent à se détacher très nettement du lot. La reprise aux blinds 500-1,000 risque de faire très mal, et je m’attends à voir les short-stacks sauter par poignée de cinq dans les instants qui viennent.

19h20: Il  ne reste plus que 41 joueurs

Les blinds sont passées à 1,000-2,000 depuis 10 minutes, et ça pique, comme diraient certains…. On voit de plus en plus de tapis préflop, les petits stacks sont forcés d’envoyer les jetons avec des mains plutôt marginales… et c’est le moins qu’on puisse dire: Je viens d’être témoin d’une confrontation: 7 2 contre

7 3 préflop…. qui aboutira à un partage du pot sur un board

K Q J 5 K

Il ne reste plus que 5 tables désormais, et des exclamations de dépit fusent de partout lorsqu’un bad beat de plus vient mettre un terme à la carrière d’un joueur, qui va aussitôt voir son pote pour lui raconter son infortune.

D’une manière générale d’ailleurs, les sortants qui ne sont pas en train de jouer un sit’n go sont rassemblés par petits groupes, et se confient leur déception d’être sortis aussi tôt du tournoi. On refait le match, on se raconte les coups, et on déplore surtout de ne pas avoir eu les bonnes mains aux bons moments.

19h35: 35 survivants, et les éliminations s’enchaînent. Les chip-leaders se font un plaisir de payer les petits tapis, on assiste donc à des rencontres improbables: A Q contre K 4 par exemple (qui touche un roi en rivière, comme de juste).

19h50: Break

Il reste 28 joueurs, les 15 dernières minutes ont été plus que déterminantes pour certains…

De nouveau un chip-race: les jetons de 500 sont jetés aux oubliettes, et remplacés par des jetons de 1,000, et les jetons de 5,000 sont intégrés dans le jeu.

A priori un joueurs en particulier se détache nettement du lot: CoubiacX3F est l’heureux propriétaire d’un stack qui dépasse allègrement la moyenne de la table finale: 98,000 jetons (sachant qu’ il y a 690,000 jetons en tout dans ce tournoi) alors qu’il reste 28 joueurs !

Coubiac

Il a éliminé deux de ses adversaires, tout seul comme un grand: en position UTG il relance préflop avec J J et se voit sur-relancé par le cut-off qui le couvre en jetons, et qui a Q Q

La small blind envoie tapis avec A J et la grosse blind dépose le reste de ses jetons avec

Q 2

Le cut-off envoie tapis aussi, et Coubiac call.

Le board est A 8 6 2 J et Olivier aka Coubiac arrache tout avec son brelan sorti de l’espace… fuckin’ river !

20h25: Reprise

Cette fois-ci les survivants ont bénéficié d’un break plus long qu’à l’accoutumée, et en ont souvent profité pour exposer leur stratégie – « vu le tapis que j’ai, ce sera all-in à chaque main, pas le choix »- et d’autres se félicitent d’avoir fait le bon move au bon moment, qui leur permet d’envisager la suite avec une certaine sérénité.

20h40: 22 joueurs en course, ça sent bon la table finale pour ceux qui ont réussi à monter des jetons.

Les blinds sont 3,000-6,000, et chacun voit le bouton se rapprocher avec angoisse… Coubiac est toujours chip-leader avec 75,000 jetons ! Timothy le talonne de près avec 74,000.

Il passera d’ailleurs en tête quelques mains plus tard, affichant 76,000 jetons.

D’une manière générale chaque coup provoque un tollé dans la salle, et les joueurs réfléchissent longuement avant chaque move.

0551.jpg0561.jpg

20h50: blinds 4,000-8,000

La dernière femme du tournoi est éliminée -sick- et il reste 18 joueurs, répartis sur deux tables.

0481.jpg

Timothy, chip-leader quelques minutes auparavant, est également éliminé du tournoi lors d’une confrontation plus qu’hasardeuse: Q contre

K K

En bref ça s’emballe un peu…. et un nouveau chip-leader vient de naître: Romain, qui affiche 167,000 jetons.


21h15: Blinds 5,000-10,000

Il reste 11 joueurs, encore que 3 à sortir avant d’atteindre la sacro-sainte Table Finale… Une partie des joueurs éliminés sont attroupés autour des deux tables restantes, rythmant les coups de leurs « Hoo » et « Haa » en fonction des bad beats, toujours au rendez-vous.

ROM193 fait d’ailleurs parler de lui: Méga chip-leader du tournoi avec 170,000jetons, il remporte un coup avec A 5 contre A A alors que les deux adversaires sont à tapis avant le flop. ROM193 touche sa couleur à pique, et élimine du même coup un adversaire de plus.

Rom193

21h19: On tient la table finale.

Siège 1:  Rom193: 205 k

Romain

Siège 2: Don Donald: 22 k

Don Donald

Siège 3: Alfa 7001: 42 k

Alpha 7001

Siège 4: Ajalfo: 179 k

Ajalfo

Siège 5: PatGXX: 69 k

PatGXX

Siège 6: Desperatos: 74 k

Desperatos

Siège 7: Djoubill: 35 k

Djoubill

Siège 8: Coubiac X3F: 69 k

Coubiac X3F

La Table Finale: les mains éliminatoires:

D’une manière générale, on ne verra pas de flops sur cette table finale sans qu’il y ait eu « tapis-payé » préflop. Nous avons recueilli la plupart des mains éliminatoires, et d’autres qui ont fait doubler le tapis de certains joueurs, mais beaucoup de pots se sont joués au « raise-fold » préflop, permettant ainsi au premier attaquant de gagner les blinds. La table finale commence aux blinds 5,000-10,000.

21h15 / Main # 1: Don Donald Double Up

Don Donald envoie tapis préflop (7,000) avec 8 8, call par RUM 193 qui ouvre

K

Don Donald trouve brelan en river sur le board

K J Q 5 8

21h30 / # 2 : Elimination de Coubiac

Coubiac X3F (45,000 de tapis) et Ajalfo (129,000) se retrouvent confrontés préflop, tous les jetons sont donc au milieu.

Coubiac: Q J

Ajaflo: J J

Le board: 9 3 4 A J provoque l’élimination de Coubiac.

Coubiac X3F

21h40 / # 3: Djoubill touche son huit.

Blinds 10,000-20,000, Djoubil envoie tapis préflop (30,000), call par Ajalfo qui retourne

K Q

Djoubil a 8 et touchera sa paire sur le board

3 J 8 2 2

21h55 / #4: Elimination de Djoubill par ROM 193 (nous n’avons malheureusement pas la main)

22h00 / # 5: Alfa 7001 touche son full

Blinds 10,000-20,000, ROM 193 envoie 40,000 avec

A 5

Alfa au big blind call à tapis avec 6 2 et touche un board de l’espace

6 J 2 2

22h15 / #6: ROM 193 vs PATGXX

RUM 193 envoie tapis préflop avec

A K et se voit payé par PATGXX qui ouvre

K

RUM touchera quinte sur le board

J 8 3 Q

PATGXX est donc éliminé.

22h30 / #7: Desperatos double

Blinds 15,000-30,000, Desperatos envoie tapis préflop avec

A K

Ajaflo call avec A 9

Ajaflo touche un 9 au flop, mais un Roi tombant en river permet à Desperatos de doubler.

22h32 / # 8: Desperatos out

Blinds 15,000-30,000, Desperatos envoie tapis avec

6 8 et est payé par ROM 193 qui retourne

K 6

Le board est 5 8 K K 2 et ROM 193 élimine son adversaire.

Nous n’avons malheureusement pas noté toutes les éliminations, mais à ce moment du tournoi il ne reste plus que RUM 193, Alfa 7001 et Ajalfo en course.

22h40/ # 9: Alfa 7001 double contre ROM 193

Blinds 15,000-30,000: ROM 193 envoie 60,000 préflop, et Alfa 7001 call.

Sur le flop

7 5 6

ROM 193 envoie tapis avec

K 5, call par Alfa qui retourne

9 9

La turn 4 et la river 8h: apportent une quinte au board, au détriment de ROM 193 toutefois puisqu’Alfa fait quinte supérieure avec sa paire de neuf.

22h43/ # 10: Split-pot

ROM 193 envoie tapis (61,000) avec J

Alfa 7001 call avec J

Le board ne change rien et les deux joueurs récupèrent leurs jetons.

22h45/ # 11: Ajalfo marche sur la table

Les blinds sont 20,000-40,000, et Alfa 7001 call 40 k au bouton, ROM193 complète en small blind et Ajalfo check en big blind.

Le flop vient 5 9 A

ROM193 check, Ajalfo envoie tapis et gagne le pot (120 k)

22h50/ # 12: ROM 193 Busted Out

ROM193 envoie les 69,000 jetons qui lui restent avec

8 6

Alfa 7001 call avec K 8

Le flop n’apporte rien et ROM193 est éliminé en troisième position.

22h55/ # 13: Ajalfo est consacré

Ajalfo raise 40,000 préflop, Alfa 7001 call.

Le flop vient Q 7 A

Alfa bet 40,000, Ajalfo raise 80,000, Alfa fait tapis, insta-call d’Ajalfo.

Alfa 7001: A 2

Ajalfo: A 4

Ajalfo touchera un 4 en river, provoquant ainsi l’élimination d’Alfa 7001, et le consacrant champion du tournoi de Creil, oranisé par l »’association YODALX POKER CLUB et parrainé par Poker770.com

main finale

Ajalfo winner

Ajalfo et son trophée: un Ipod Touch offert par poker770

Maanu