PPTheBandit et Fougan croqués par LivePoker !

    Il fallait bien que ça arrive un jour….

A peine rentré de l’Irish Open de Dublin, je me lève aux aurores (7h du mat’, vous imaginez un peu ? Je sais pas ce qui m’a pris) pour réaliser que ma belle capitale des Flandres étouffe sous la neige… Un temps à rester sous la couette, sauf que j’ai une irrépressible envie de bouger.

J’avale un café, et me dirige vers mon buraliste préféré, avec l’étrange envie de me procurer la presse quotidienne (j’ai toujours des idées bizarres quand il neige) et  je tombe sur le LivePoker du mois de mars, que je n’avais pas encore eu le temps de parcourir. Après tout j’ai la matinée devant moi, j’ajoute donc le mensuel à mes achats, avant de me rendre chez mon Bert’s préféré -« café contemporain » qui propose une formule p’tit déj complètement adaptée à mon état ensommeillé du matin- qui depuis peu offre à ses clients une connection Wi-Fi gratuite (oui Monsieur ça existe, y a pas que le McDo qui se met à la page)

A peine arrivé j’engloutis mon grand-crème habituel en feuilletant LivePoker, et manque de tout recracher en tombant nez à nez avec une illustration d’Olivier Fagnière criante de vérité, page 34: Pascal « PPTheBandit » Perrault et Thomas « Fougan » Fougeron, valise à la main, courant après leur avion.

Voyez plutôt:

PP et Fougan, croqués par Olivier Fagnère

Outre la ressemblance physique, c’est la mise en situation qui est parlante: depuis qu’ils sont sponsorisés par Poker770, ces deux-là passent effectivement leur temps entre deux avions, à réserver des chambres d’hôtels ou dans les taxis. Le parcours du combattant qui consiste à : prendre un taxi-se rendre à l’aéroport-enregistrer ses bagages-passer les différents points de contrôles-courir à la porte d’embarquement s’est même transformé en sport national pour les deux joueurs pros. Les galères de bagages égarés par la compagnie aérienne, changement de chambre d’hôtel en dernière minute, vols retardés ou annulés, correspondances toujours borderlines, sont le quotidien de tout joueur qui parcourt les circuits de poker internationaux. La récompense est parfois au rendez-vous, comme ici à Dublin lorsque les deux joueurs font chacun une performance, mais parfois aussi ils repartent avec un sale gout dans la bouche, après avoir subi le bad beat de trop qui les a sorti du main event brutalement, alors qu’ils étaient si bien partis…

Enfin, that’s poker comme on dit… Je vous laisse néanmoins découvrir cette interview des deux joueurs phare de la team770, située en page 34 du LivePoker de ce mois-ci.

Sur ce, et en attendant l’EPT de San Remo, Good Game à tous et portez vous bien !

Maanu