Un de moins, plus que deux dans la course

Georges Djen vient d’arriver dans la press room pour m’annoncer son élimination en répétant « j’suis ridicule, c’est nul » etc…

Georges avait connu plusieurs swing durant ces 3 premières heures de jeu, et son tapis avait été largement amputé quelques instants auparavant, lorsqu’il touche brelan avec A 5 en main sur un flop

A A 8

Il attaque, son adversaire call.

La turn est insignifiante, Georges check-raise à tapis le bet de son adversaire, qui instant-call et retourne A J

Les deux joueurs ont donc brelan, mais le kicker de Georges est insuffisant pour lui permettre de rester à la table.

039.jpg

Georges et Benjo, en salle de presse

 Dans la foulée, j’apprends l’élimination d’Antony Lellouche.