La Guerre des Nerfs

Alors que les joueurs sont au nombre de 5, la partie se resserre de plus en plus. On voit peu de flops, la plupart des pots étant gagnés préflop par une relance ou par l’annonce « all-in ».

Deux joueurs en particulier pratiquent le all-in de manière intempestive, il s’agit de Marcel Baran et Frederik Haugen. Ils ont tous les deux des petits tapis et profitent de la moindre relance de leurs adversaires pour pousser leurs jetons au centre de la table.

Anthony Lellouche en fait les frais à deux reprises face à Fredrik Haugen, quand le coup suivant arrive: Anthony raise 100 K préflop (blinds 15 K-30 K ante 3 K) et le suédois annonce de nouveau all-in. Anthony, trop investi dans le coup pour passer, paie et découvre 5 6, alors que Haugen retourne 5 5. Le flop n’apporte rien à Anthony dont le stack redescent à 400 K environ.