Les huitièmes de finale en direct !

Voici les résultats, mis à jour minute après minute….

Les joueurs restants (il sont au nombre de 16) jouent leur quatrième partie, et sont tous dans l’argent (il recevront au moins 5,000€)

* 23h01 : le dernier match des 8e de finales est en cours, il oppose le DevilFish à Jose Salvazar Nanas.

* Jeff Kimber (UK) – Don Fagan (Irlande) : ce match sera joué demain en table télé, tandis que les autres joueurs se reposeront.

* Oscar Blanco Carrasco (Espagne) - Laurens Houtman (Hollande) : 0h06
Un 4e match express, surement que l’un deux avait un TGV à prendre… Les tapis ont volé préflop après quelques coups à peine, et c’est Oscar qui tenait Laurens par les cojones avec
A K contre
K J

Oscar remporte logiquement le coup, et trouve meme une couleur sur la rivière. Il est le premier qualifié pour les quarts de finale.

* Daniel Cartel (UK) – Hayke Chérif Vidal (Espagne) : 1h44
L’Anglais limpe astucieusement son A6 de coeur sur la derniere main, ce qui donne envie à Hayke de faire tapis pour 5,000 avec T9 dépareillés. C’est payé bien sur, et un As sur le flop coupe court au suspense. L’Anglais Cartel est le second jouer à avancer jusqu’au quarts de finale.

* Dan Simcelescu (Russie) – Peter Karall (Autriche)

* Gilles Sanchez (France) – Michael Keiner (Allemagne) : 1h47
Je suis sur mon laptop en train d’écrire, quand j’entends des cris à quelques mètres. Je me précipite. Gilles est debout, et secoue la tete, en répétant : « Bad beat… bad beat… ». Son épouse a les mains devant la bouche, et n’en croit pas ses yeux. Ma première réaction est de penser que Gilles vient de perdre son match sur un coup horrible. Je m’approche de la table et regarde le flop et les jeux des 2 joueurs, étalés sur le tapis :
A A du coté de Michael Keiner.
7 7 du coté de Gilles.

Le tableau : 9 6 2 J 7

Je regarde Michael Keiner et d’un coup je comprends qu’il vient de se faire peter ses As, et que Gilles ira en quarts de finale.
Gilles : « Monstrueux… Horrible ! On va me traiter de tous les noms. »
Il serre la main de son malheureux adversaire, et s’excuse sincèrement. Que s’est-il passé réellement ?
« Il me relance à 2000 depuis le bouton. Je suis. Sur le flop, je mise 2000 et il envoie 6000. S’il a une grosse paire, je suis foutu, mais je le sens sur AK. J’envoie le tapis. Il paie instantanément avec les As. Je trouve le 7 à la rivière. Quel cul ! »

* David Lacoste (France) – Mikko Kalevi Lehtonen (Finlande)
Un match à rebondissements où chaque joueur a eu successivement l’avantage. C’est le jeune Finlandais qui sort victorieux de la confrontation.

* Harold Olsen (Norvège) – Carlos Ilado Fabregas (Espagne) : 2h45
Carlos a mis Olsen à tapis avec
3 3 contre
K J

Le flop tombe
Q 5 7

Le turn crucifie Carlos
K

Une douzaine d’Espagnols sont autour de la table, gueulant :
« Très ! Très ! TRèS ! TRèS ! »

La rivière, vous l’avez deviné, est bien entendu un
3 qui permet au régional de l’étape Carlos Ilado Fabregas d’avance jusqu’en quarts de finales.

* Dave “Devilfish” Ulliot (Grande-Bretagne) – Jose Salvazar Nanas (Espagne)
Un long match très technique, qui s’est prolongé bien après les autres, et qui se termine avec 99 contre 77.

Benjo