16h02 : Les 32 premiers matches

Gerard Serra, tournament director attiré du Gran Casino Barcelonais, vient de donner le coup d’envoi des festivités.

Nous allons procéder de manière un peu différente pour ce tournoi de duel : au lieu de rédiger un nouveau post chaque fois qu’il se passe quelque chose, je me contenterai de mettre à jour le post que vous etes en train de lire, avec les derniers développements au fur et à mesure, et les résultats de chaque confrontation.

Tapis de départ : 20,000. Blindes 100/200. Les premiers matchs du second carré débutent aussitot que les tables du premier carré se libèrent.

19h07 : Pascal a commencé son match, et a trouvé un adversaire très faible en la personne de Ralf Magin (qui ça ?). On s’oriente vers une partie facile pour PP, mais ne crions pas victoire trop vite : un coup de malchance est si vite arrivé. Plus tard, Pascal prend un net avantage après un bon pot remporté avec TT contre AK : il y a une Dame sur le tableau et Ralf tente le gros bluff, ca ne passe pas et PP ramasse.  Ensuite, Ralf grignote et se refait après quelques coups chanceux. Quand Pascal se met à tapis avec K8, il n’a plus que 8000, et est loin derrière le KJ de son vis à vis. Il trouve néanmoins un 8 pour le relancer dans la course. Le match continue…

A 21h30, les 16 matchs du premier carré étaient complétés, voici les résultats :

Ash Hussein (UK) – Hayke Chérif Vidal (Espagne) : 0h00
Un non-match puisque Hussein n’a jamais trouvé son chemin le menant au casino… Victoire facile pour l’espagnol Vidal, donc, qui remporte le match par forfait.

John Quinn (Irlande) – Martin Wickholm : 1h10
Le match le plus rapide du premier carré.

William Mcintosh (Ecosse) - Richard Gryko (Angleterre) : 1h20

Eric Thewalt (Canada) - Dave Coclough : 1h20
El Blondie, L’un des favoris du tournoi a mordu la poussière dès son premier match.

Cyril Bensoussan (France) - Thierry Cazals : 1h30
Après avoir pris un net avantage très tot dans le début de partie, Cyril avait laissé son compatriote reprendre l’avantage, pour aussitot le reprendre.
Sur le dernier coup, Cyril surrelance tapis sur le turn 3 5 K 2, et Thierry paie aussitot ses derniers 4,000 avec 5 4
Cyril a un jeu fait : 6 4 pour la quinte max. Thierry a besoin d’un peu d’aide (pique pour la flush/quinte flush, ou 6 pour un split pot). K sur la rivière, et Cyril avance jusqu’au round 2, éliminant Thierry Cazals.

Daniel Carter (UK) - David Ross : 1h33
Coup final du match : AJ contre J2 sur un flop hauteur valet.

Janne Lamsa (Finlande) – Kyle Johnson : 1h40
Kyle avait beaucoup de outs sur le flop A K 10, à tapis avec Q 4
Il est en face de A K, une main puissante aussi.
Kyle manque complètement le turn 8 et la rivière 9 et est éliminé.

Wayne Cumming - Ilya Kallinin (Russie) : 1h42
Le Russe terminé Wayne avec un brelan de 2 sur le flop 64T tout à coeur, Wayne avait 67 avec le 6 de coeur.

Angus Dunnington (UK) – Tim Gillig (Allemagne) : 1h47
Tim floppe un brelan de 7 pour remporter le match.

Dave « DevilFish » Ulliot (UK) – Goetz Patzelt : 1h50
Le Devil Fish a effectué un excellent départ, faisant tomber son adversaire à 3,000. On a failli assister au dernier coup du match quand Geotz Patzelt, un joueur à priori assez timide, a envoyé le reste de son tapis pour 2,050 sur le turn 3K44. Devilfish a reflechi et passé KT. Patzelt était derrière avec K8. Devilfish possède néanmoins toujours une belle avance avec 35,000. Quelques minutes plus tard, Devilfish, qui avait attendu une opportunité béton (au lieu de juste une opportunité moyenne) paie le tapis de son adversaire avec T6 sur le flop T95. Il est largement favori contre le 96 de son adversaire. Hélas, l’un des deux 9 restant dans le paquet tombe sur le turn, et Patzelt revient (un peu) dans la course. Finalement, le DevilFish termine (logiquement) le boulot avec A7 de carreau contre J8 dépareillé. Flop : ATKKK.

Anthony Lellouche (France) - Roddy Morrisson : 1h55
Commentaires d’Anto : « Je n’ai jamais joué contre un type aussi nul. Au début j’ai fait n’importe quoi, j’ai tenté des moves et je suis tombé à 12,000. Quand je me suis rendu compte qu’il était faible, j’ai juste joué du poker de base, et je l’ai gratté pendant une heure et demie. Facile. » Sur la derniere main, Anto relance au bouton avec A9 de pique, Roddy fait tapis pour 7000 avec A2. Pas d’aide sur le flop et le Français avance jusqu’au round 2. A noter que si Bensouss’ et Anto gagnent leur deuxième match, ils vont se retrouver face à face !

Santiago Holguin Romero (Espagne) – Andrew Kinsman (UK) : 2h10
Andrew avait un net avantage en jetons quand le dernier survint, au cours duquel il fut plutot chanceux : A7 contre A8 à tapis preflop. Un 7 au turn scelle le deal et la victoire de l’Anglais, qui, m’informe Rolf, a écrit un excellent bouquin sur le poker en ligne, intitulé « Poker on the Internet » (facile, comme titre)

Andrew Rogers (USA) – Derrick Oliver Dewan : 2h17
Un long match entre Rogers et le très excité et bruyant Dewan. C’est l’Américain Rogers qui finit par avoir Dewan à l’usure, avec une gutshot au flop qui s’est joliment transformée en couleur runner-runner.

Simon Lindqvist – Martin Wickholm : 2h30

Russ Howarth – Jose Salvazar Nanas (Espagne) : 3h00
Un match plutot long qui s’est terminé de manière spectaculaire.
Sur un flop 9 10 8, Jose,, qui a floppé une quinte avec J 7, mise 1000. Russ, avec 10 4, relance à 4000, et se doit de payer quand Jose envoie le tapis pour 5000 de plus.
Turn 9
Rivière 10
Runner-runner full, OUCH !

Isaac Mayolas (Espagne) – Francis Mahiout (France) : 4h20
Au terme d’un duel marathon, c’est finalement le champion en titre Isaac Mayolas qui l’a emporté face à Francis Mahiout. A la fin, les blindes étaient de 500/1000 (pour un tapis moyen de 20,000)
Ecoutons le vainqueur du round : « Ce n’était pas facile, Francis n’est pas le joueur aggressif typique, il aime plutot jouer en retrait, et pour etre honnete, j’ai du mal à me défendre contre ce style de joueur. Je suis retombé à 12,000 à un moment, pour remonter à 22,000 après avoir payé un bluff de la part de Francis. Ensuite, je monte à 33,000 en gagnant plusieurs petits pots. Lors de la main finale, je me contente de completer avec AK, Francis envoie le tapis avec KJ. Je ne me souviens plus du flop, mais je gagne le coup, ca c’est sur ! »

Second carré : les matchs complétés jusqu’a présent :

Andrey Zaichenko (Russie) – Alexander Fadeykin : 0h09
LE match express du jour, dans un confrontation que j’estime assez difficile a éviter : AA contre 55 sur un flop 995. C’est le Russe Zaichenko qui a touché le brelan, et qui envoie donc prématurément Fadeykin vers la porte de sortie.

Jesper Hougaard – Guillermo Garcia (Espagne) : 0h22

Olef Sundin (Suède) – Marc Goodwin (UK) : 1h30
Paire de 8 contre paire de 9 : je ne sais pas à quel moment l’argent s’est envolé, mais il y avait un 9 sur le tableau final, signifiant l’élimination de « Mr Cool », Marc Goodwin.

Peter Christiaan Dalhuijsen (Pays-Bas) – Carlos Alberto Lopez Neira (Espagne) : 2h00
Le seul Néérlandais en course aujourd’hui s’est retrouvé assez vite en difficulté, mais a néanmoins tenu assez longtemps avant de finalement se retrouver à tapis avant le flop avec A6 dépareillés contre KK. Pas de miracle sur le flop, et « Petor » est éliminé au premier tour.

Maria Maceiras (Espagne) – Mark Robinson : 2h22
La jolie Ibérique (photo en bas de post) finit par triompher après un match équilibré et riche en rebondissement. Sur le coup final, l’argent part au milieu sur un flop 10 3 8
Maria possède le brelan avec 8 8
Mark est à tirage avec K 4
Turn et rivière sont des cartes noires, et Maria élimine Robinson pour passer au round 2.

Roy Brindley (Irlande) – Gilles Sanchez : 3h00
Long match pour Roy The Boy qui chute finalement avec A2 à pique contre AJ à coeur, à tapis avant le flop pour 10,000.

Christophe Jean Palmieri (France) – Gianluca Trebbi
Pas de détails sur ce match perdu par le Français.

Michael Keiner (Allemagne) – Florencio Contreras Garcia (Espagne)
Le solide Allemand sera présent au second tour après un duel plutot long contre son adversaire Espagnol.

Barny Boatman (UK) – Jac Arama (UK)
Notre ami de la Hendon Mob était plutot content de son tirage hier soir, allant jusqu’a nous confier : « Arama est le pire joueur d’Angleterre… Si je perds ce match, tout le monde va se foutre de ma gueule ! » En fin de compte, Barney va donc bel et bien rentrer à Hendon la queue entre les jambes. J’ignore cependant ce qui s’est exactement passé. Ce dont on est sur, c’est que Boatman avait pris un net avantage, pour ensuite laisser Arama revenir à égalité. Qu’est-il arrivé ensuite, un suckout peut etre ?

Pascal Perrault (France) – Ralf Magin (Allemagne)
La première moitié de la Team770 au départ de ce championnat du monde de tete à tete a rempli son contrat : PP le Bandit sera présent au second tour après un match à rebondissements. Les deux adversaires ont eu chacun leur part de chance et de malchance, mais à la fin, PP a achevé Ralf à la loyale : brelan contre deux paires.

Manuel Silva Garcia (Espagne) – Bengt Sonnert (Suède) : 1h35

Marga Gonzalez Dominguez (Espagnol) – Harold Olsen : 2h50
Maria est une joueuse très populaire içi, ainsi qu’a Paris où elle visite l’ACF régulièrement. Elle perd dès le premier tour après deux bluffs ratés et une mauvaise rencontre : deux paires contre quinte floppée.

Ercole Massimo di Paolantoni (Italie) - Paul Jackson (Grande-Bretagne)
La dernière main de ce très long tete à tete fut pleine de suspense :
A J pour Paul
K K pour le jeune Ercole.

Flop 5 Q 10
Turn 2
Rivière 10

Alexey Popov (Russie) – Alexander Nilsson
Le dernier match de la journée qui s’est terminé à 23h20. C’est le Scandinave Nilson qui l’a emporté, du moins je crois. Pour vous dire la vérité j’avais le dos tourné.

Pot-pourri de photos saisies tout au long de la journée par Arno :

IMG_9990.jpg

Cyril Bensoussan

IMG_9991.jpg

Isaac Mayolas, le champion en titre, contre le Français Francois Mahiout (premier plan)

IMG_0048.jpg

Pascal Perrault « PP the Bandit »

IMG_0016.jpg

Anthony Lellouche

IMG_0042.jpg

Barney Boatman

IMG_0029.jpg

Roy « the Boy » Brindley

IMG_0066.jpg

IMG_0071.jpg

IMG_0076.jpg

IMG_0081.jpg

IMG_0084.jpg

IMG_0086.jpg

Rappel des 16 premiers matches qui ont débuté à 16h10 :

Isaac Mayolas (Espagne, champion en titre) – Francis Mahiout (France)
Kyle Johnson – Janne Lamsa (Finlande)
David Ross – Daniel Cartel
Ilya Kalinin (Russie) – Wayne Cumming
Anthony Lellouche (France) – Roddy Morrisson
Santiagi Holguin Romero (Espagne) – Andrew Kinsman
Ash Hussain (Grande-Bretagne) – Hayke Chérif Vidal
Cyril Bensoussan (France) – Thierry Cazals (France)
Dave « Devilfish » Ulliot (Grande-Bretagne) – Geotz Patzelt
Andrew Rogers (USA) – Derrick Oliver Dewan
Simon Lindqvist – Martin Wickholm
John Quinn (Irlande) – Martinb Michael Metzger
Angus Dunnington (Grande-Bretagne) – Tim Gillig
William Mcintosh – Richard Gryko (Angleterre)
Russ Howarth – Jose Salvazar Nanas
Eric Thewalt – Dave Coclough (Pays de Galles) [en][table][télé]

Le deuxième carré, dont les matchs ont enchainé avec ceux du premier :

Roy Brindley (Irlande) – Gilles Sanchez
Manuel Silva Garcia (Espagne) – Bengt Sonnert (Suède)
Peter Christiaan Dalhuijsen (Pays-Bas) – Carlos Alberto Lopez Neira (Espagne)
Christophe Jean Palmeri – Gianluca Trebi
Jesper Hougaard – Guillermo Garcia (Espagne)
Michael Keiner (Allemagne) – Florencio Contreras Garcia (Espagne)
Barny Boatman (Grande-Bretagne) – Jac Arama (Grande-Bretagne)
Olef Sundin (Suède) – Marc Goodwin (Grande-Bretagne)
Pascal Perrault (France) – Ralf Magin
Andrey Zaichenko (Russie) – Alexander Fadeykin
Harold Olsen – Margarita Gonzalez Dominguez
Alexey Popov – Alexander Nilsson
Oyvind Riisem – Carlos Ilado Fabregas (Espagne)
Maria Maceiras (Espagne) – Mark Robinson
Peter Fyffe – CARLOS LOPEZ ANESEIRAS
Ercole Massimo di Paolantoni – Paul Jackson (Grande-Bretagne)

Benjo
Photo Arno