17h58 : Dave « Devilfish » Ulliot

IMG_8559.jpg

Le DevilFish ne changera jamais… Il faut toujours qu’il en fasse des tonnes. Il vient de se mettre à tapis pour 25,000 depuis le petit blind après une relance du joueur au cutoff.

Celui-ci se met à reflechir intensément. Le DevilFish, qui a depuis quelques années troqué le costard pour un look destroy avec veste en jean cradingue (je ne suis pas fan du changement), se met debout et lève le bras :  »je voudrais un taxi ! ». A la place, ce sont les caméras qui se pointent, et le DevilFish Show peut commencer. D’abord, l’Anglais se met le public (massé derrière un cordon) dans la poche avec quelques blagues, puis intimide son adversaire en sortant une énorme liasse de billets de 500 euros qu’il jette sur la table : « Voyons si tu peux suivre cette mise ! » Son adversaire réfléchit, réflechit, se demandant si DevilFish est encore en train de bluffer ou non. « Rock’n'Roll, baby ! Allons-y, dépeche toi. »

Le public s’impatiente, meme le croupier aimerait voir un showdown : Après plusieurs minutes de tirade du DevilFish(parsemées de fucking et de motherfucker dans un accent cockney très menaçant), le joueur jette ses cartes, et le badboy retourne
A K

Fin du spectacle, en attendant le prochain épisode.

Benjo
Photo Arno