17h45 – Fin du level 8 : trois heures ont passé

A la fin du level 7, je vous indiquais le taux d’éliminations à la minute : presque une par minute.

Une heure trente plus, la cadence n’a pas ralenti. Il reste 200 joueurs. Le calcul est vite fait : on a perdu 140 joueurs en 180 minutes. Bon sang, qu’est-ce qu’ils ont pris au petit déj’ ?

Parmi ceux qui ont disparu de la Salle des Etoiles : Patrik Antonius, Barry Greenstein, Chris Moneymaker, Nordine (sortie sur un coup de sang : il envoie tapis sur un tirage et passe à coté)

J’ose esperer que le rythme ultra rapide des éliminations aujourd’hui incitera les organisateurs à réduire la durée de la partie. Un des superviseurs à éclaté d’un rire franc en voyant ma réaction après que je lui ai demandé combien de niveaux on jouerait aujourd’hui (sept, soit autant que hier et avant-hier)

Le tapis moyen est de plus de 50,000.

Ceux qui sont au-dessus de cette moyenne :
* Chad Brown, qui écrase la table 4 tel un rouleau compresseur. Il vient d’atteindre les 280,000. La révélation Norvégienne William Thorsson vient d’en faire les frais à l’instant, avec brelan de 9 contre brelan de dames.
* Johnny Lodden possède un gros tapis, ce n’est pas surprenant, on à l’habitude. Il a plus de 100,000.
* Peter Dahljusen, venu de Hollande, a passé la barre des 100,000
* Thomas Wahlroos : Ses piles ont encore grimpé, il totalise 80,000. Il m’indique d’un geste discret qu’il a pris ces jetons à son voisin de gauche (Bruno Fitoussi, 50K)

IMG_6788.jpg

En dessous de la moyenne :
* Nicolas Pussini : 20K
* Brice Cornut : 22K
* Julien « NBK » Neumann : 40K
* Guillaume « Johnny001″ : 36K, notre expert en cash-games high-stakes remonte tranquillement la pente. Meme s’il m’a avoué etre un peu saoulé de ne pouvoir jouer que sur une seule table - c’est l’inconvénient des parties live, hé hé – Guillaume fait preuve d’une infinie patience.
* Ouri Cohen : 12K

Benjo