15h05 : Les premiers développements

Je reviens de la salle des Etoiles ou j’ai effectué un premier état des lieux. Les spectateurs sont maintenant gentiments parqués derrière un cordon, ce qui rend le travail des bloggeurs plus facile.

Plusieurs tables ont déjà été cassées. On compte 9 joueurs autour de chacune des 36 tables.

Anthony Lellouche est assis en face du champion du monde 2001 Carlos Mortensen. Notre Français spécialiste du cash-game à l’Aviation est en possession de la plupart des jetons verts de 25 : c’est la marque des joueurs actifs, qui aiment voler beaucoup de pots.

Elie Marciano a commencé sa journée avec Theo Jorgensen (finaliste à Deauville) et Roy « the boy » Brindley.

Fabrice Soulier est en table 30, aux cotés de Marc Zaicik. Toujours scruté en permanence par les caméras de France 2, notre champion Poker770 est dans la zone rouge, avec quelques milliers à peine. On croise les doigts.

Une table de la mort repérée : Andy Black, Dave Coclough, Barry Greenstein, Chris Moneymaker et John Shipley.

IMG_6734.jpg

Bruno Fitoussi a opéré un très bon départ. Il s’est assis avec 20K, trente minutes plus tard son tapis avait grossi à hauteur de 60,000 ! Thomas Wahlroos, à sa droite, rigole : « It went like this : Bruno goes tay-pee, then a fish calls, another fish calls, and one last fish calls ! Easy ! » Bruno, en plein rush, remporte tous les coups qu’il joue, nottament un Roi-Valet joué aggressivement sur un flop Valet-As-X. Il fait passer une paire de Dames !

Robert Cohen est assis autour de Patrik Antonius et Katja Thater. Avec un tapis de 13,000, « c’est le moment de gratter. »

Une autre table de la mort en passant : Noah Boeken, Joe Beevers, William Thorsson, et le chip-leader Chad Brown.

David Benyamine, soutenu par sa compagnie Erica, est assis avec le Français Emile Elias et le Danois Ricki Nielsen.

Une table familiale : Jan Boubli joue en compagnie de son neveu (qu’il a initié au poker), Dan Abouaf.

Notre qualifié Poker770, Nicolas Pussini, partage l’affiche avec Julien « NBK » Neumann. Nico continue de grimper, et sa posture à la table impose le respect : il ne bouge pas d’un millimètre, une vraie poker face !

Eliminations précoces : Isabelle Mercier – aperçue plus belle et pétillante que jamais dans le documentaire d’Hervé – et Vikash Dhorasso.

Brice Cournut a fondu en un rien de temps : il est retombé à 20K (il avait commencé à 43K)

Benjo