20h30 : J’ai retrouvé Michel Abecassis

On a eu peur… J’ai fini par retrouver MIK22, à sa table de départ, tout simplement.

Il possède un tapis de 5,000 (sur les 15,000 de départ), et me relate ce qui l’a amené aussi bas.

« J’ai joué le coup parfaitement…. et je l’ai perdu ! Nous sommes aux blindes 50/100 et le joueur en siège 1 – qui n’est pas un foudre de guerre – relance à 425. Je retourne mes cartes pour trouver deux As. Je sur-relance à 1425, qui sont payés assez rapidement. Je me dis que mon adversaire possède au moins une paire en main.

Le flop tombe 974 avec deux coeurs. Il checke, je mise 1500, il suit rapidement. J’en suis convaincu maintenant, il possède une paire supérieure au flop – les valets, les dames, peut etre les Rois ? - J’imagine qu’avec un brelan, il aurait relancé pour couper un eventuel tirage de couleur.

Le turn est une mauvaise carte : une Dame, ce qui, selon ma lecture, peut lui donner une main qui me bat. Il checke, et moi aussi. Pas besoin de miser içi.

La rivière est insignifiante. Mon adversaire mise 3000, je me contente de payer, et mes As sont battus par son brelan de Dames. »

Michel commente : « Je ne peux pas remporter ce coup. Avec une paire de Dames, il trouve un excellent flop, je vois mal comment je pourrais le chasser. Ensuite, j’ai perdu le minimum. J’aurais préféré qu’il ait deux Rois. »

Concernant sa table, « elle est très dure. Victor Ramdin, le Canadien Marc Karam, des Scandinaves affutés… Avec 5,000,  ma marge de manoeuvre est désormais limitée. »

Benjo