21h15 : Tout s’est emballé en quinze petites minutes

IMG_5376.jpg

Après une quarante-cinq minutes à regarder le match final entre Farid Meraghni et Peter Jespen, je me préparais mentalement à une longue, très longue partie.

Quarante-cinq minutes, presque autant de main jouées. Nombre de surrelances avant le flop : zéro. Nombre de surrelances au flop : une. Le reste du temps : call, check, on voit le flop et check/check/check/ jusqu’au showdown. L’un des deux relance, l’autre passe. Ou, le plus souvent : L’un passe, et hop, coup suivant.

Deux adversaires avec presque le meme tapis. Des blindes faibles. Oui, une longue nuit, voilà ce que à quoi je pensais, regrettant déjà une folle soirée annoncée dans les clubs de la capitale Polonaise.

Quinze minutes plus tard, tout était fini.

IMG_5411.jpg

Tout s’est dénoué en trois coups clés.

Le premier, où Farid surrelance Peter sur le turn avec la paire max. Quand la rivière apporte un quatrième pique, un As qui lui donne deux paires, Farid représente la couleur et mise à nouveau. Peter le paie : il vient de toucher sa couleur : hauteur sept seulement, mais c’est suffisant pour remporter le pot de 1,7 millions.

Le Danois passait la barre des 2 millions, le Français tombait en dessous de l’unité. Pour la première fois, l’équilibre se renversait en faveur de l’un des deux adversaires. Pour aussitot etre de retour quand Farid remportait un coup à tapis, payé par Peter sur la rivière.

Peut etre, à ce moment, Farid s’est-il impatienté. Peut etre.

IMG_5430.jpg

Confronté à une relance à 65,000 de Peter, il ouvre ses cartes et tombe sur les deux cartes les plus faibles du paquet :
2 3

Il decide de relancer à 140,000. Jespen suit.

Ils checkent tous les deux le flop
2 10 5

Le turn est un second
5

Farid mise 100,000, rapidement relancés à 300,000 par Peter.

Farid en a assez vu, il envoie son tapis.

Payé instantanément par le Danois. Uh oh. Jespen retourne
5 9

Farid est drawing dead. La rivière est sans la moindre importance.

Il ne lui reste plus que deux petites piles de jetons roses à 10,000 , et quelques marrons à 5,000.

Avec A 5, il a une décision facile et pousse son maigre tapis au milieu.
Peter Jespen est content de payer avec
7 7

Le flop
7 6 9
recèle encore un espoir, de meme que le turn
4

Rivière 2

« Yes ! »

Applaudissements et cris, la plupart en Danois. Farid hausse les épaules. Après tout, le plus important, c’était d’en finir rapidement…

Benjo