23h23 : On tient la finale à huit

IMG_51731.jpg

Et hop, encore un représentant Français en finale, ce fut le cas pour les trois derniers EPT joués (Dublin, Copenhague, Dortmund)

Après s’etre tiré une balle dans le pied contre Farid, il ne restait au Suédois Dennis Bejedal qu’un ridicule 25000, qu’il perdra quelques minutes plus tard. Ou comment, en deux coups, passer du statut de chip-leader à celui de « Final Bubble »… J’en connais un qui va pas dormir ce soir.

Chose amusante, c’est Farid qui donne le coup de grace.

Dans ce qui restera comme le Day2 le plus rapide de l’histoire de l’European Poker Tour (il est 23h30 les gars ! A nous le bar !), on retiendra le style spectaculaire de notre Français, un discret joueur de (gros) cash-games, jusqu’içi rarement croisé sur un tournoi majeur (la dernière fois c’était aux WSOP 2006).

Voici les chips-counts finaux par ordre décroissant, les blindes étaient de 5000/10000 ante 1000 au moment de la conclusion

Farid Meraghni : 971,000 (le double de son concurrent le plus proche !)

Peter Jepson  498,000
Andrew O’Flaherty  467,000
Marius Torbergsen  434,000
Patrick Martensson  305,000
Frederic Hostrup  288,000
Katja Thater  105,000
John Conroy 73,000

Rendez-vous demain vers 14h (ou peut etre 16h ?) pour une troisième victoire Française à l’EPT après Pascal Perrault et Jan Boubli. Je sais, je m’avance, c’est l’enthousiasme : j’ai vu jouer le gaillard, c’est du grand spectacle.

Benjo