16h20 : Premier break

IMG_5002.jpg

Après deux heures de jeu, petite pause de 15 minutes pour les joueurs. Voiçi les quelques infos et mains que j’ai pu récolter :

* Pascal est tombé très vite à 4000.

* Fabrice est monté à 15000 sur un superbe bluff :

Il surrelance un joueur avant le flop depuis le Petit Blind, il est payé.

Flop : 7 6 A

Fabrice mise 600, il est relancé à 2500.
Le Français envoie de suite 5000 au total.

L’autre joueur passe en annoncant AK, Fabrice me montre discretement un 4, et nous tombons tous les deux d’accord pour dire que son adversaire avait plutot un truc du genre AQ (Les mises de Fabrice ne représentent pas vraiment une main qui bat AK)

* Ensuite, le meme Fabsoul joue le coup suivant, presque immédiatement (la table est assez animée). Il paie une relance au cutoff avec
10 10, et ils sont 3 sur le flop

5 5 6

Les deux checkent jusque Fabrice, qui mise 600. Le joueur qui s’est fait bluffer sur le coup ci-dessus paie les 600, et le troisième larron mise 2200 au total. Fabrice paie rapidement, et le « bluffé » mise « over the top » son tapis pour 6250.

Le reraiser initial passe après délibérations.

« No ! Don’t fold ! » Car ça aurait évité un mal de tete à Fabrice. Il finit par payer les 4000 et quelques.

Son adversaire retourne 6 6

Le turn et la rivière sont des briques. Fabrice retombe à 10000.

* Julien « NBK » est à 15000, en face de lui Alexandre « BidouAces » est tombé à 3000. « C’est pas moi qui les ai pris ! » se défend Julien.

* ElkY joue au yoyo en ce début de partie : après avoir pris un gros pot sur son voisin de droite Chuc (il paie une relance avec
3 2, floppe un brelan, puis finit en couleur runner-runner), il est depuis retombé à 12000. Chuc est à 7000.

* A leur table, Ben Grundy et Mark Slade en grande conversation à propos des talents de Rolland DeWolfe. « C’est un pigeon ce mec ! T’a vu avec quoi il me paie sur ce pot de 80000 ? »

Cet échange tandis que le Rolland en question observe discrètement la scène, hilare. « Mais je suis nul ! Fais pas comme si tu le savais pas ! »

* Thomas Wahlroos : « J’ai joué au poker Chinois avec Rolland [ND][:][toujours][lui] toute la nuit. A quatre heures du matin, on annonce les quatre derniers coups. Finalement, on a continué jusque neuf heures. »

IMG_4921.jpg

Pas content le Ross : une moitié des frères Bateau est à l’eau

* Barney Boatman est déjà dehors. Décidement, après Dortmund, notre Anglais préféré collectionne les sorties prématurées.

Benjo