14h59 : EPT Varsovie, on enchaîne

IMG_4733.jpg

Pas de répit pour la Team770 en ce mois de Mars. Aussitôt la finale bouclée à Dortmund, nous reprenions la route vers Lille. A peine le temps de refaire un sac et de se reposer 24h, et Thomas, Emilie, Arnaud et moi nous envolions vers Varsovie, Pologne, au départ de Bruxelles.

Dès la sortie de l’Aéroport, un type nous accoste aussitôt pour nous embarquer dans son Taxi illégal. Il nous propose un tarif préférentiel de 180 zlotys (environ 45 euros) pour la course jusqu’au centre ville. Allons-y, me dis-je comme un con, mais Fougan est là pour me rappeler qu’il n’est pas question de payer plus de 50 zlotys pour un trajet de 8 bornes. Grillé, le type essaie de marchander, mais rien à faire, nous montons dans un Taxi régulier, une vieille Mercedes affichant plus de 550,000 kilomètres au compteur. Je l’apprendrai plus tard, les faux Taxis sont gérés par la Mafia locale, et plusieurs collègues journalistes sont tombés dans le panneau à leur arrivée. Les chauffeurs de taxis normaux ne sont pas des enfants de coeur non plus, ceci dit : queues de poissons, conduite à 80 à l’heure en centre ville, et si quelqu’un n’est pas content, on s’arrete pour engager la baston, tandis que le touriste, pris au milieu de tout ça, se demande quelle attitude adopter. On m’a aussi raconté cette histoire d’un célèbre joueur Scandinave se faisant serrait par la police alors qu’il tentait déseperement de heler un taxi : on a cru qu’il faisait la manche…

Le Hyatt hotel qui acceuille le tournoi est complet, nous nous sommes rabattus sur le prestigieux Sheraton. Et là, wow ! C’est la classe içi dites-donc. Il semblerait que tout ce que la Pologne compte de richissimes hommes d’affaires se soit donné rendez-vous dans cet hotel 5 étoiles. Avec nos accoutrements de joueurs de poker, nous détonnons quelque peu au mileu de la scène, et je vivrai un grand moment de solitude le lendemain matin en me pointant au petit déjeuner en jean et baskets au milieu de cette giganstesque cantine remplie de costards-cravates, tailleurs stricts et mains manucurées. A la sauterie organisée par le sponsor, je rencontrerai quelques uns des Français présents : Manuel « manub » Bevant, Pierre « Le Verrou » venu de Valenciennes, ou encore Julien alias NBK.

Présentement, nous venons d’arriver au Hyatt hotel, largement en avance, pour prendre des connaissance des règles locales. Le casino se trouve au deuxième sous-sol (on y accède par ascenseur), tandis que la salle de presse est au premier étage : les aller et retour vont etre longs et il me semble donc peu probable de pouvoir écrire autant de mises à jour que lors des précédents coverages. Aussi, les caméras seront éteintes cette semaine : la loi Polonaise interdit la prise de vues filmées au sein du Casino. Concernant les photographies, Arno pourra en prendre autant qu’il veut, tant qu’il ne braque pas son appareil en direction des tables de black-jack ou de roulette…

Thomas « Fougan » Fougeron représentera la Team770 aujourd’hui. Il n’est toujours pas redescendu de son trip Allemand, où son incroyable parcours l’avait mené jusqu’en table finale, après etre descendu aux enfers avec 600 jetons aux blindes 150/300…

A bientôt pour les premiers développements, en direct du tout premier tournoi majeur jamais organisé en Pologne. Le buy-in est de 15,000 zlotys, soit environ 4000€, et 300 joueurs seront au départ.

Benjo