Day 1B : un résumé

La deuxième partie du Day 1B s’annoncait riche en grands noms du poker : les légendes Néerlandaises Marcel Luske, Rob Hollink et Noah Boeken, les trois-quarts de la Hendon Mob (les frères Boatman et Ram Vaswani), ou encore Katja Thater, nouvelle coqueluche de la scène Allemande.

Les 257 joueurs au départ hier ne prirent pas de gants, et se mirent immédiatement à jouer de gros pots. Et c’est ainsi qu’en quelques heures à peine, tous les joueurs sus-cités avaient déjà pris la porte de sortie. Sale temps pour les stars…

Quelques uns surent passer entre les gouttes, tels l’inévitable Rolland DeWolfe, seul joueur ayant remporté à la fois un titre WPT et EPT. Il commencera le Day2 avec un tapis de 76 000, bon pour une 14e place au « général ». Le vainqueur de l’étape Autrichienne à Baden, Thang Duc Nguyen, n’est pas loin derrière avec 70 800. Parmi les autres tetes d’affiche ayant survécu au Day1B, on notera Ben « MilkyBar » Grundy (62K), Markus Golser (51K), ou plus bas Christer Johansson (25K).

Après la sortie de Pascal Perrault jeudi, deux membres de la Team770 reprenaient le flambeau aujourd’hui : Thomas Fougeron et Fabrice Soulier. Leur journée fut riche en émotions (c’est peu dire), et ce chacun à leur manière.

Fabrice, au top de sa forme, a construit son tapis avec la régularité d’une horloge suisse, patiemment et sans jamais se mettre en danger. Un gros tapis devient une arme mortelle dans les mains de Fabrice, qui sut l’utiliser à merveille pour gagner des dizaines de pots de manière incontéstée. Seule une mauvaise rencontre contre Mathias Anderson en fin de journée l’empecha de prendre la tete du classement. Son tapis de 62000 le place dans le top 30, de bonne augure pour aujourd’hui.

A l’inverse, Fougan n’a jamais connu les hauteurs du classement hier. Après un bon démarrage dès le début de la journée, Thomas perdit un pot crucial avec une paire de six payée à tapis sur le tournant par un tirage, scellant son élimination. C’est tout du moins ce qu’il pensait, s’appretant déjà à sortir de la salle de tournoi. Ce n’est qu’après avoir été rappelé par le croupier qu’il se rendit compte qu’il lui restait encore 300 en jetons. A peine de quoi payer deux grosses blindes.

En vrai « Furious Frenchman », Fougan doubla son tapis sur la main suivante, et encore une fois, puis encore et encore, tout au long des heures qui suivirent, sur plusieurs coups très chanceux, ce qui change de d’habitude. C’est avec un sourire radieux qu’il terminait la journée avec 22000 qui ressemblent à des montages, tant il a du batailler pour rester en vie pendant dix heures.

D’une manière générale, cette journée fut celle des « survivor » : Ben Grundy et Sverre Sdunbo ont eux aussi cotoyé les profondeurs du classement pour ensuite revenir avec force.

Parmi les français n’ayant pas tenu la distance, on note Paul Testud, Pierre Salsac et bien sur Antoine Boudat, protégé de la Team770, stagiaire au Brésil durant l’école de poker de Pascal Perrault.

On ne manquera pas de suivre aujourd’hui le reste des Français encore en course : David Tavernier (39K), David Ros (34K), Emmanuel Rosetta (29K) Matthieu Logel (30K) et Nicolas Levi (27K).

L’interrogation du jour concerne Johnny Lodden. Arrivera t-il à conserver son tapis énorme ? Ce n’est pas la première fois que le Norvégien parvient à ammasser des tonnes de jetons dans la première partie d’un tournoi. Le problème pour lui est de les conserver, son approche « la gagne, ou rien » lui faisant parfois prendre des risques inconsidérés.

118 joueurs au total prendront le départ aujourd’hui, répartis sur 15 tables de 8 : l’une d’entre elle sera la table télévisée, pour une diffusion sur Eurosport dans quelques mois.

Benjo