Fabrice fait peur

A la pause, Fab me confie : « il y a deux mecs qui viennent d’arriver à la table, ils n’ont absolument aucune notion du jeu. »

Quelques minutes plus tard, je suis témoin du coup suivant, justement :

Sur un flop A K J Q 10

Fabrice mise assez pour mettre à tapis son adversaire, environ 5000.

Le joueur en face se met à… réfléchir une bonne minute. Autour de la table, certains cachent mal leur fou rire.

Il paie à contre coeur.

Qui l’eut cru – c’est un split pot.

Fabsoul de commenter à la ronde : « C’est ma mère qui m’a appris qu’il faut toujours miser la rivière quand on est max. »

Benjo