Hilton Hotel, Dortmund – Soirée football à l’ancienne

400 kilomètres d’autoroute à contempler les usines crasseuses et les stations essence sous un ciel noir et une pluie battante, à travers la Belgique et les Pays-Bas pour enfin arriver vers 20 heures à Dortmund, en plein coeur de la Ruhr, centre historique de l’Allemagne industrielle, voilà qui nous change de Vegas, Monte-Carlo et autres Deauville. Cela en deviendrait presque exotique. Avec une arrivée en terres Germaniques la soirée précédant le départ du tournoi, et un départ prévu aussitot la finale terminée, nous n’aurons sans doute pas le temps de flaner en ville, mais je ne suis pas sur que nous allons louper grand chose.

Aussitot les sacs posés, Pascal, Arnaud, Thomas et son épouse étaient préssés d’aller diner et rejoindre la fete d’avant-tournoi, mais je n’en avais cure. Ce qui m’importait à ce moment, c’était de trouver un moyen de regarder le match de football opposant Lille à Manchester. Match retour de 1/8e de finale de Ligue des Champions à haute tension après une première manche controversée à Bollaert, remportée par les Anglais après un coup « pas très franc ». A peine installé dans ma chambre du Hilton, j’allume la télé pour tomber sur le match du Bayern. Je sors donc la MasterCard et commande la connection Internet à 10 cents la minute. Rien à faire, les softs de télé pirates installés sur le laptop par mon frère avant le départ refuseront de diffuser la moindre image, la faute à un proxy récalcitrant et à un débit pas si haut que le vantait la publicité posée sur la table de la chambre.Me voilà réduit à faire travailler mon imagination en écoutant le streaming en direct de RTL.fr.

Ce qui me ramène quelque 15 ans en arrière, bien avant le pay-per-view de la télé par satellite, où tous les samedis je me collais au poste de radio pour écouter le LOSC, alors abonné au bas de tableau, obtenir son zéro-zéro hebdomadaire… En milieu de deuxième mi-temps, une bonne ame sur MSN branchera sa webcam devant Canal+, me permettant de suivre l’action au rythme de 4 images par seconde. Merci, cher ami supporter de Lens. Evidemment, j’apprendrai plus tard que le match était retransmis sur écran géant pendant la fete organisée par le sponsor du tournoi.

Finalement, Lille n’aura pas obtenu sa qualification en quarts, quittant la compétition après un but encaissé à 20 minutes de la fin. Et pendant ce temps, je n’avais toujours pas fini d’écrire ma colonne mensuelle pour Card Player Europe que je dois rendre pour… pour quand, déjà ? Ah, trois jours de retard, quand meme. Il serait temps de s’y mettre.

Au départ demain : Pascal Perrault. Vendredi : Fougan et Fabrice Soulier.
Le tournoi démarre à 15h, ma couverture devrait débuter une heure auparavant.

Benjo