Plus que 36 joueurs pour le deuxième jour

Impossible de se connecter, hier soir, et aujourd’hui , la situation s ‘annonce encore plus difficile : il m’a fallu 30 minutes juste pour ouvrir le site, sans parler des photos. Je comprends pourquoi je suis la seule à tenter un coverage…

En résumé, il reste seulement 36 joueurs et il y a eu pas mal de bouleversements dans la partie . Du côté français Arnaud a sauté, mais son pote Nicolas a doublé. Il se retrouve au bouton avec As de carreaux et Roi de cœur, il n’a plus que 13 500 de jetons et tente sa chance. Tapis chez lui, payé par Rolf Slotboom qui nous montre une paire de dix. On retourne quatre cœurs et notre seule « survivor » remporte le pot.

En revanche, pas de chance pour Barney Boatman parti rejoindre PP aurtour d’une bière. Il a une paire de deux , il colle la blind, relancé légèrement par le cut off : Michaël Ismael, un australien qui joue principalement sur internet.

 

On retourne :         2           4         5

 

Il check , son adversaire check, la turn montre :                

 

Barney relance, le cut off fait tapis, payé par Barney, il a en main As -10

 

 

Et la rivière sonne la glas :               3

 

 

 

Bye bye, Barney et l’australien prend pendant un moment la tête du tournoi, avec environ 50 000 chips. Je retrouverai PP et Barney, plus tard, en train de chanter leur douleur avec des « mariachis à la sauce indienne » !!!!

Durant les deux heures précédents la fin du premier jour, le Field va se réduire de moitié, des têtes de séries comme Casey Kastle, Surinder vont sauter. En revanche, Mel Judah va prendre soin des jetons de PP et les faire fructifier, il finit avec 69 300.

C’est la fin du 9 ème niveau, les joueurs sont convoqués pour le lendemain. La moyenne est à 39 444. Le cheap leader, Gurpeet, un indien de Bombay est à 95 500, suivi de son compatriote Pranav 78 400. Quelques autre tapis :

Michaël Ismaël 67 000

Rolf Slot boom 41 400

Roy « the boy » 38 300

Nicolas Levi 28 500

Olessja Kabbaj 16 000

 

 

 

GOA 6 025.jpg

Bien joué Nicolas !