Prochaine étape : le Bellagio !

La très belle série de tournois d’Hiver du Bellagio, le prestigieux Five Diamond Classic, a démarré Vendredi dernier.

Trois semaines consacrées uniquement au jeu désormais Roi : le No-Limit Hold’em. Dans l’un des plus beaux casinos du monde, au beau milieu du strip de Las Vegas.

Et c’est avec un grand plaisir que je vous annonce que j’y serai, aux premières loges, pour assurer la couverture en direct des evenements, à partir de Samedi. Pour une fois, j’ai l’occasion de pouvoir arriver un peu en avance, histoire de profiter un peu de la ville.

Le main event prendra cette année le nom d’une légende (que vous connaissez tous) : faites place au Doyle Bruson North American Championship ! Un très beau tournoi à 15 000 dollars l’entrée, qui se tiendra du 14 au 19 décembre.

Le Bellagio et le Five Diamond, un casino et une épreuve chères à mon coeur : il y a deux ans, en décembre 2004, je m’y rendais avec Fougan, et réalisais un reve en posant le pied à Vegas, et écrivais mon premier reportage pour le ClubPoker, complètement à l’arrache.

Une semaine de folie, dont je me rapelle encore certains détails comme si c’était hier… L’atterissage à McCaharran, de nuit, avec toutes ces lumières au milieu du desert. Le taxi qui fonce sur le strip, et nous dépose au Bellagio, où l’on nous attend comme des princes. Puis le tournoi de Fougan, complètement déjanté : deux jours joués à fond, où il ne s’est pas laissé intimider par les plus grands (Johnny Chan) et les plus grandes gueules (Phil Hellmuth, Tony G…) Et toutes les stars du poker réunies dans la meme salle, à vous faire tourner la tete..Et bien sur, les fetes au Spearmint Rhino, au Light. Et puis la visite au mythique (et défunt) Binion’s Horseshoe, depuis racheté et rénové. Un grand moment de bonheur en table de cash game là bas, avec un Fougan plus « furious » que jamais, à quelque mètres de la Gallery of Winners des WSOP.

Depuis, de l’eau à coulé sous les ponts… Comme le dit la formule archi-usée, si l’on m’avait prédit à l’époque tout ce qui se passerait pendant les deux années suivantes, j’y aurais pas cru.

C’est donc dans un contexte tout particulier pour moi que je retourne à Vegas, pour la troisième fois. A très bientot içi meme, pour les premières nouvelles. J’ai hate !

Photo 245.jpg

Votre serviteur sur le strip en décembre 2004

Benjo