Nouvelles du front

Quelques récents développements en direct du Grand Casino, dans la chaleur de Barcelone :

Il reste 144 joueurs à une heure du matin, nous sommes au milieu du level 7. Encore deux niveaux à tenir après celui-ci, et l’on pourra plier bagage pour la nuit.

Il semblerait que le chip leader à l’heure actuelle ne soit autre que Gus Hansen, que l’on peut apercevoir jouer avec un tapis de plus de 56 000.

DSC000052.JPG

Gus Hansen : le retour en fanfare ?

Alexander Stevich, vainqueur du tout premier tournoi EPT il y a deux ans, vient de perdre un gros coup avec JJ contre 55 quand un 5 est tombé sur le tournant. Il tombe de 35 a 23 000.

Pascal « PP » Perrault reste en bonne forme avec 25 000.

Robert Cohen est à 11 000, il a perdu quelque peu mais a évité le désastre quand il a jeté les Dames avant le flop, il aurait joué contre les Rois.

DSC00072.JPG

Robert Cohen : Pas facile de coucher les Dames preflop

Andy Black a doublé à 26 000 avec As-Roi contre As-As. Il lui a fallu un Roi sur le flop, puis un autre sur la rivière pour y parvenir.

A mesure que les blindes augmentent et avec l’introduction des ante, les pots deviennent de plus en plus gros et le jeu se désserre.

La « table de la mort », numéro 5, ne décoit pas les observateurs. On y assiste à de belles escarmouches entre Kenna James (27K), Willie Tann (22K), Micky Wernick (29K) et Joe Hachem (10K).

Noah Boeken a fini par poser l’Ipod Video pour essayer de se monter un tapis, il a désormais 20 000.

En vrac, d’autres chip counts :

Nic Szerementa : 18K
Mel Judah : 18K
Juha Heppi : 20K
Julian Gardner : 20K

Les Français :

Jan Boubli, en mode « survie » depuis déjà pas mal de temps : 8K
Patrick ‘Circus’ Champagnole : 9K
Chuc Hoang : 18K
Thierry Cazals : 18K

DSC00062.JPG

La fatigue aidant, les esprits s’échauffent et des disputes surviennent. Heureusement, le « tournament director » Thomas Kremser accomplit un fantastique boulot d’organisation et d’arbitrage pour que le tournoi se déroule sans accrocs majeurs.Benjo

Benjo