Arret diner

Pour ne pas encombrer le (succulent) buffet servi aux joueurs (et aux médias débrouillards), deux pauses diner ont été prévues, une pour les tables 1 à 12, l’autre pour les tables 12 à 24.

Fougan nous raconte donc ses coups autour d’une bonne assiette de « jamon ». Ce sont deux brelans perdants contre des quintes à la rivière qui l’ont fait descendre à 2800 jetons. Ensuite, « j’ai un peu déprimé à ce moment là », nous avoue t-il, « mais j’ai pu gagner plein de petits pots pour remonter doucement la pente ». Notamment une paire d’As, et un Roi-Dame avec deux dames sur le flop.

Et il repart donc sur le champ de bataille avec son tapis de départ : 10 000.

Matthieu Laurent m’a raconté un peu son début de tournoi : « Que des serrures pendant les 2 premiers niveaux… J’ai de la chance, on peut voir plein de flops pour pas cher. J’ai bluffé deux fois, me suis fait attraper une fois. » Mathieu à 13 000 à l’entame du quatrième round, et « le jeu commence à se délier un peu… Ca commence à relancer pas mal. » Il est assis à la table d’un autre Français, Hubbyone.

Backup-DSC00133.JPG

Phil Ivey et Michel Abecassis

Benjo